/finance
Navigation

SAQ: «quelques millions» en primes en 2020-2021

Coup d'oeil sur cet article

Les employés et les hauts dirigeants de la SAQ recevront des bonis pour la dernière année financière, alors que Loto-Québec et Hydro-Québec ont choisi de mettre sur pause leurs primes.

• À lire aussi: Les vins venus d’Europe plus chers dès le mois prochain

• À lire aussi: La vague bleue frappe la SAQ

Hier, questionnée par le député de René-Lévesque et leader parlementaire du Parti québécois, Martin Ouellet, la présidente et chef de la direction de la Société des alcools du Québec (SAQ), Catherine Dagenais, a confirmé que sa société d’État allait verser «quelques millions de dollars» en primes pour sa dernière année financière.

  • Écoutez l'entrevue de Martin Ouellet avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

En 2019-2020, 1879 employés et cadres s’étaient partagé 9,88 M$. De ce montant, 7,63 M$ ont été versés aux dirigeants et personnel non syndiqué.

Hier, il n’a pas été possible de savoir combien précisément de millions seront distribués en bonis à la SAQ pour l’exercice financier 2020-2021, alors que les ventes ont progressé de «2,2 %» par rapport à l’exercice précédent, et ce, malgré la fermeture des restaurants et des bars durant plusieurs mois.

En 2019-2020, les ventes à la SAQ avaient atteint 3,49 G$. Le rapport annuel de la société d’État pour sa dernière année financière sera dévoilé d’ici l’été.  

  • Écoutez la chronique de Gilles Proulx au micro de Richard Martineau sur QUB radio:    

«Conditions de travail »

Le député Martin Ouellet a demandé à plusieurs reprises à la présidente de la SAQ pourquoi son organisation «n’avait pas fait l’effort» de mettre sur pauses ses primes, contrairement à Loto-Québec et Hydro-Québec. Il s’est également interrogé sur la pertinence de verser ces montants dans un monopole.

Mme Dagenais a défendu la position de son organisation en répondant que «la rémunération variable fait partie de la rémunération globale de tous les gestionnaires et de certains groupes d’employés de la SAQ». 

«Cela fait partie de leurs conditions de travail et ce n’est pas un cadeau. Cette rémunération variable est conditionnelle à l’atteinte des objectifs fixés en début d’année», a-t-elle mentionné.

Pour sa part, le ministre des Finances, Eric Girard s’est montré prudent dans ses réponses concernant le versement des bonis à la SAQ. Il dit avoir envoyé un message demandant aux sociétés d’État «de faire preuve de jugement».

«Chaque situation est différente. Les sociétés d’État ont des conseils d’administration compétents», a-t-il souligné. «Mon rôle à moi n’est pas de gérer la SAQ», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, en 2020-2021, en raison de la pandémie, la SAQ avait voté pour un gel salarial pour tous ses dirigeants et la haute direction. Cette mesure ne devrait pas se répéter cette année, a également confirmé la présidente.

Pour l’exercice financier 2020-2021, le gouvernement du Québec s’attend à recevoir 1,2 G$ de la SAQ. Il s’agit d’une diminution de 21 M$ par rapport aux prévisions de mars 2020.

À VOIR AUSSI...