/weekend
Navigation

Nostalgia 2: Marc Hervieux retourne rue Valois

March Hervieux
Photo courtoisie, Julien Faugère

Coup d'oeil sur cet article

Marc Hervieux avait été obligé de mettre plusieurs chansons de côté lorsqu’il s’est lancé dans la conception de l’album Nostalgia 2. Il en ramène 14 à la vie avec un deuxième volet où il replonge dans les souvenirs des 33 tours qui tournaient dans son appartement de la rue Valois, dans Hochelaga-Maisonneuve.

Un opus où il revisite des chansons popularisées par Kenny Rogers, Barry Manilow, Charles Aznavour, Neil Diamond, Engelbert Humperdinck et Michel Louvain. 

La belle vie et Un certain sourire ont été enregistrées en décembre dernier, avant son décès. Marc Hervieux espère que Louvain, du haut de son nuage, aimera ses versions.

« On écoutait les chansons de Michel Louvain. On le voyait à la télé durant le souper et il faisait partie de nos vies. J’avais hâte de lui faire écouter ça. C’est devenu un hommage que je suis content de lui rendre », a-t-il relaté lors d’un entretien.

Clin d’œil

Marc Hervieux reprend aussi Can’t Smile Without You (Barry Manilow) et le Sweet Caroline de Neil Diamond.

« Sweet Caroline est un clin d’œil à ma blonde, Caroline. C’est une chanson qui fait partie de mon adolescence, de mon histoire moderne et de nos partys d’avant pandémie », a-t-il fait remarquer.

Engelbert Humperdinck est aussi très présent avec Quando, Quando, Quando, A Man Without Love et Can’t Take My Eyes Off You.

« Engelbert Humperdinck était le chanteur qui reliait les goûts de ma mère, fan d’Elvis, de Perry Como et de Tom Jones, et de mon père qui aimait la musique country. Engelbert est celui qu’on entendait le plus sur la stéréo dans le salon », a-t-il précisé.