/news/provincial
Navigation

Ancien hôtel Victoria: la Ville de Lévis entendra l'appel du promoteur

Coup d'oeil sur cet article

C'est lundi soir que sera entendu l'appel du promoteur qui conteste la décision de la Ville de Lévis de refuser la démolition de l'ancien hôtel Victoria, situé sur la rue Saint-Laurent.

La demande de démolition du bâtiment situé au 5204-5224, rue Saint-Laurent, à Lévis, devant le parc de l'Anse-Tibbits, a été refusée par le comité de démolition de la municipalité en février.

Depuis, le promoteur a porté la cause en appel et il présentera ses arguments en séance du conseil extraordinaire, lundi. 

L'ancien hôtel Victoria, qui était en activité au 19e siècle, a longtemps fait la fierté de ce secteur. Bâtiment «très emblématique de l'anse Tibbit», il a hébergé nombre de voyageurs qui transitaient par le chemin de fer, relate Pierre-Paul Sénéchal du Groupe d'initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM). 

La gare était située sur le site du parc qui se trouve aujourd'hui juste en face. Il a ensuite été négligé, et une aile entière a été démolie. 

Le GIRAM s'oppose à la démolition, bien qu'il convienne que le bâtiment a perdu sa gloire d'antan. «C'est un secteur qui a une âme. Chaque morceau qu'on enlève fait en sorte qu'il perd son âme», a exprimé M. Sénéchal.

Le GIRAM plaide la valeur historique du bâtiment et de l'environnement bâti du secteur, l'état récupérable du bâtiment et le danger de spéculation sur le bâti lévisien. 

«Nous croyons également que le propriétaire pourrait annexer un bâtiment qui se marierait ou s’intégrerait à l’ancien dans la partie amputée à l’ancien Hôtel Victoria», écrivait le GIRAM dans son objection à la démolition.

Les promoteurs Alexandre Dion-Michaud et Tommy Vigneault affirment de leur côté que la dangerosité du bâtiment l'empêche de le conserver. Le bâtiment a d'ailleurs été vidé de ses locataires.