/news/coronavirus
Navigation

L'Alberta annonce des mesures plus sévères

Le premier ministre albertain, Jason Kenney
Photo d'archives, Calgary Sun Le premier ministre albertain, Jason Kenney

Coup d'oeil sur cet article

L’Alberta présente l’un des pires bilans en Amérique du Nord quant à la COVID-19 lors des dernières semaines, et le premier ministre Jason Kenney a agi mardi soir en annonçant un grand nombre de nouvelles restrictions.

Dans une courte allocution, M. Kenney est allé droit au but, lui qui avait prévenu lundi que d’importants changements allaient être annoncés. Les Albertains devront prendre leur mal en patience pendant trois semaines.

Ainsi, les élèves de la maternelle à la 12e année passeront à l’enseignement à distance au moins jusqu’au 25 mai.

«Je sais que c’est un grand dérangement pour les enfants et les parents, mais avec le taux actuel de contamination dans la communauté, nous avons 80 000 étudiants et membres du personnel en isolement préventif et nous atteindrons bientôt un point où plusieurs écoles ne seront plus en mesure d’opérer», a avoué le premier ministre.

Pendant cette période, sauf exception, les entreprises rapportant une éclosion de cas de COVID-19 devront cesser leurs opérations pendant 10 jours pour faire du télétravail.

La capacité d’accueil des commerces, des lieux de culte et des établissements funéraires sera quant à elle encore resserrée.

Puisque les petits rassemblements étaient encore permis pour les groupes de 10 personnes, le premier ministre a annoncé que le nombre maximal d’individus passait désormais à 5 et qu’il était fortement recommandé de ne pas mêler plus de deux bulles familiales.

Les centres de soins personnels comme les salons de coiffure et de bronzage fermeront complètement pendant trois semaines. La même réglementation s’impose aussi aux restaurateurs, qui pourront toutefois proposer un menu à emporter et la livraison.

Les amendes de base pour les contrevenants aux mesures passeront aussi de 1000 à 2000$, et un programme plus sévère envers les récidivistes sera mis sur pied.

Craintes pour les hôpitaux

Mardi, la Santé publique de la province a noté 1743 nouveaux cas ainsi que neuf décès. Ce qui inquiète surtout, c’est le nombre d’infections par habitant, qui est l’un des plus hauts en Amérique du Nord et le plus élevé au Canada.

Les variants sont au centre des contaminations en Alberta, constituant 62,3% des cas actifs. Ce sont d’ailleurs 671 habitants de la région qui sont hospitalisés en raison de la COVID-19, dont 150 aux soins intensifs.

«C’est bien plus que le nombre habituel de lits que nous aurions de disponibles dans notre système de santé pour une année», a fait savoir M. Kenney.

«Nous ne permettrons pas que notre système de santé soit débordé. Nous ne pouvons et nous ne forcerons pas nos médecins et nos infirmières à décider qui mérite des soins et qui n’en mérite pas», a affirmé le chef albertain, qui encourage les citoyens à demeurer à leur domicile lors des trois prochaines semaines.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres