/world/middleeast
Navigation

Attaque djihadiste sur des puits de pétrole en Irak, un policier tué

Attaque djihadiste sur des puits de pétrole en Irak, un policier tué
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Kirkouk | Des djihadistes ont tué tôt mercredi un policier avant d'incendier deux puits d'un champ pétrolier de Kirkouk, province disputée par les Kurdes à Bagdad, a indiqué à l'AFP un responsable de la sécurité. 

• À lire aussi: Deux roquettes visent l’aéroport de Bagdad, où sont postés des Américains

«Les assaillants du groupe État islamique (EI) ont également blessé deux autres policiers», a précisé ce responsable. «Ils ont ensuite fait exploser les puits 177 et 183 du champ de Bay Hassan», ajoute le ministère du Pétrole.

Le premier incendie a été «maîtrisé en un temps record», assure le communiqué du ministère, mais «les pompiers s'activent encore face au second», ajoute-t-il, plusieurs heures après l'attaque.

Le champ de Bay Hassan, passé sous contrôle kurde en 2014 dans le chaos de la percée de l'EI, est, comme toutes les réserves pétrolières de la province de Kirkouk --environ 250 000 barils par jour--, disputé par Erbil et Bagdad.

L'Irak, deuxième producteur de pétrole de l'OPEP, tire la quasi-totalité de ses revenus de l'or noir. En avril, selon le ministère, il a exporté 88,39 millions de barils pour 5,5 milliards de dollars.

L'EI, qui a perdu le territoire qu'il tenait en Irak fin 2017, conserve malgré tout un pouvoir de nuisance dans le pays.

Ses cellules clandestines opèrent généralement de nuit, dans des zones reculées et avec des armes légères, visant presque systématiquement les forces de sécurité.

Elles profitent en outre des zones disputées, où forces kurdes et fédérales ont installé de facto des no man's land les séparant, pour trouver des abris.

À VOIR AUSSI...