/news/currentevents
Navigation

[EN IMAGES] Beauport: le BEI enquête sur la mort d’un homme de 41 ans

[EN IMAGES] Beauport: le BEI enquête sur la mort d’un homme de 41 ans
Photo Agence QMI, Guy Martel

Coup d'oeil sur cet article

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) cherche à élucider la mort d’un ancien militaire de 41 ans, qui serait décédé après avoir tiré des coups de feu en direction des policiers, dans la nuit de mercredi à jeudi, à Québec.  

[EN IMAGES] Beauport: le BEI enquête sur la mort d’un homme de 41 ans
Photo Agence QMI, Guy Martel

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a été appelé mercredi vers 18 h pour un homme qui aurait tenu des propos suicidaires.   

Il était seul dans la maison située dans le nord de Beauport, sur la rue des Bolets  

[EN IMAGES] Beauport: le BEI enquête sur la mort d’un homme de 41 ans
Photo Agence QMI, Guy Martel

Les autorités ont demandé aux résidents des maisons avoisinantes de quitter temporairement leurs demeures par mesure de sécurité. Ils ont pu les réintégrer après minuit.   

Le quadragénaire aurait refusé de collaborer et de se rendre aux policiers qui avaient déployé un périmètre de sécurité.  

[EN IMAGES] Beauport: le BEI enquête sur la mort d’un homme de 41 ans
Photo Agence QMI, Guy Martel

Plusieurs coups de feu provenant de la résidence en question ont été entendus vers 20 h 30, puis les policiers n’ont plus réussi à communiquer avec l’individu.  

Peu après minuit, les policiers sont entrés dans la maison où l’occupant a été retrouvé sans vie.   

Huit enquêteurs du BEI ont été chargés de déterminer les circonstances exactes du drame.   

[EN IMAGES] Beauport: le BEI enquête sur la mort d’un homme de 41 ans
Guy Martel/Agence QMI

«Il y a eu une première rafale de coups de feu, suivi d’un seul coup de feu. Tout ça a duré quelques minutes», décrit Guy Lapointe, porte-parole du BEI.   

«Les premières informations qui ont été transmises au Bureau des enquêtes indépendantes font état de coups de feu qui ont été tirés en direction d’un véhicule de patrouille du SPVQ. Il n’y aurait eu aucun coup de feu de la part des policiers. C’est uniquement l’individu qui aurait tiré», poursuit M. Lapointe, précisant que l’enquête était toujours en cours.   

[EN IMAGES] Beauport: le BEI enquête sur la mort d’un homme de 41 ans
Photo Agence QMI, Guy Martel

Des véhicules du BEI, de la Sûreté du Québec et du SPVQ étaient garés devant la maison jeudi matin.  

Au moins un projectile aurait atteint un véhicule du SPVQ, mais personne d'autre n’a été blessé.  

Ancien militaire  

Selon nos informations, l’occupant de la résidence était un ancien militaire.   

Plusieurs voisins sur la rue des Bolets parlent d’un homme discret. «On ne le voyait jamais», relate Bruno Richard, un résident de longue date de cette rue très tranquille.   

«On ne le voyait pas sortir» souvent, confirme aussi Marco DeSousa, qui reste sur la rue des Coprins, proche des lieux du drame. Il a vu plusieurs voitures de police défiler en rentrant du travail mercredi soir. Puis, «on a entendu des coups de feu à 8 h 30 et les policiers nous ont dit de rentrer en-dedans».  

Le propriétaire de la maison où s’est produit l’incident, Éric Castonguay, était tout aussi surpris que le reste du voisinage. «C’est triste, c’est une personne qui était assez seule je crois dans la vie», dit-il de son locataire, ajoutant qu’il n’a vu «aucun signe».   

«Ça faisait deux ans qu’il était là, c’est un solitaire. J’avais une très bonne relation avec lui. La dernière fois que je l’ai vu ça fait trois semaines à peu près, on a signé le bail, il m’a montré son nouveau camion, il avait mis des nouveaux pneus», raconte M. Castonguay, visiblement attristé par les évènements.   

Jeudi matin, une camionnette Ford F-150 était garée dans l’entrée de la maison sur la rue des Bolets.   

- Avec l'Agence QMI