/finance/business
Navigation

Un salaire de base de 450 109$ pour le PDG de Loto-Québec

Jean-François Bergeron
Photo d'archives Jean-François Bergeron

Coup d'oeil sur cet article

Le nouveau patron chez Loto-Québec, Jean-François Bergeron, recevra un salaire de base de 450 109 $, soit 19 % de plus que le montant qui avait été offert à la PDG sortante, Lynne Roiter, lors de son embauche en 2017.

• À lire aussi: Le PDG patron d’IQ cuisiné au sujet de la rémunération

• À lire aussi: Un pactole aux patrons d’Investissement Québec

Hier, Québec a révélé la rémunération du prochain président de Loto-Québec. M. Bergeron est actuellement le numéro un à la Société québécoise du cannabis (SQDC). Cette dernière a noté qu’il ne recevra pas d’indemnité de départ pour ce changement de chaise entre deux sociétés d’État. 

Son mandat, qui s’échelonnera sur une période de cinq ans, débutera le 31 mai prochain. M. Bergeron pourra recevoir des primes à la performance et il aura accès au Régime de retraite de l’administration supérieure.  

Sa rémunération variable ne pourra pas excéder 15 % de son salaire de base.  

Il aura également droit à une allocation de fin de mandat qui tiendra compte dans l’équation de ses années de service à la SQDC. 

Rappelons que Mme Roiter avait été nommée présidente par intérim chez Loto-Québec en 2016 à la suite du décès de l’ancien PDG, Simon Patenaude.  

Un poste qui lui a été officialisé pour deux ans l’année suivante avec un salaire de base de 376 930 $. Son mandat avait été renouvelé en février 2019 pour deux autres années. 

L’indemnité de départ de Mme Roiter pourrait atteindre plus de 430 000 $, soit une année complète de salaire. Pour l’année financière 2019-2020, elle avait empoché 520 990 $, dont un salaire de base de 435 035 $.  

Licenciements  

L’année 2020 a été difficile sur les finances de Loto-Québec. Plus de 4000 employés sont encore dans l’attente d’un retour au boulot. Les casinos et les salons de jeux sont toujours fermés en raison de la pandémie.  

Récemment, Loto-Québec a décidé de revoir sa structure des communications corporatives. Six postes ont été abolis, dont celui du directeur corporatif des affaires publiques et des médias, Patrice Lavoie. 

Pour l’exercice financier 2020-2021, Loto-Québec prévoit remettre au gouvernement un milliard $ de moins qu’avant la pandémie. Le montant versé devrait osciller autour de 398 millions $.  

En 2020, la société d’État avait choisi de geler le salaire de ses dirigeants ainsi que le versement des bonis.

À VOIR AUSSI...