/sports/fighting
Navigation

GYM: le gala du 18 juin à Montréal reporté

Gala de boxe Groupe Yvon Michel
Photo d'archives, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Sans trop grande surprise, le promoteur Yvon Michel a annulé son gala qui devait avoir lieu le 18 juin au Centre Bell. Il espère maintenant pouvoir le présenter en septembre.

• À lire aussi: Une nouvelle acquisition pour Eye of the Tiger Management

Les dirigeants de GYM ont eu une rencontre virtuelle avec des représentants de la direction régionale de santé publique de Montréal (DRSP) mercredi matin. Ceux-ci n’ont pas voulu approuver la présentation du gala de boxe en raison de la situation de la pandémie. 

Comme on le sait, la demande de GYM incluait de pouvoir présenter son événement devant une foule d’entre 3000 et 4000 spectateurs en distanciation sociale au domicile du Canadien de Montréal. 

« On voulait avoir une réponse cette semaine pour des raisons de logistique, a indiqué Yvon Michel au Journal de Montréal. Ils ont refusé notre demande, mais ils ont pris le temps de bien nous expliquer leur décision. »

Michel, Alexandra Croft et Bernard Barré ont également proposé de faire le gala à l’extérieur ou à huis clos. Toutefois, la réponse est demeurée la même. 

Pour ce qui est d’un gala à huis clos, les pertes financières liées à l’événement auraient été trop importantes pour GYM. 

« Ils nous ont dit que les restrictions auraient été encore plus importantes que lors de notre gala de mars à Québec, a ajouté Michel. De plus, la quarantaine de 14 jours aurait dû être faite par toutes les personnes qui proviennent de l’extérieur de la province et non seulement d’un autre pays. »

La suite des choses

Le plan de Michel est de reporter son événement en septembre. Il a déjà quelques dates dans sa mire. Par contre, il a encore des points à régler avant de faire une annonce. 

Il doit surtout faire des vérifications avec la Régie pour la réservation d’une date. Comme on le sait, il est impossible de présenter plus d’un gala par mois en raison de la quarantaine exigée au personnel de la Régie. 

À VOIR AUSSI...