/news/coronavirus
Navigation

Une vaccination qui avance mais avec certains défis

Des clientèles et des secteurs précis devront être atteints

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Le CIUSSS de la Capitale-Nationale entreprendra sous peu une analyse complète de sa couverture vaccinale pour identifier les groupes ou les secteurs plus réticents. « Ça va permettre de voir quelles actions spécifiques on doit mettre en place », explique la directrice de la vaccination, Patricia McKinnon.

Coup d'oeil sur cet article

La vaccination continue de s’accélérer dans la région, mais certains défis subsistent. À Québec, on s’affairera bientôt à atteindre les gens réticents dans chaque tranche d’âge tandis que la Beauce représente encore un défi sur la Rive-Sud.

• À lire aussi: Les cas toujours en baisse à Québec

• À lire aussi: Clinique Galeries Capitale: des vaccins au centre d’achat à Québec

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale a ouvert jeudi son neuvième site de vaccination, aux Galeries de la Capitale. On souhaite que le va-et-vient ait un effet incitatif.

« Quand les centres commerciaux vont ouvrir, les gens vont voir qu’il y a un centre de vaccination, ça va rappeler de prendre rendez-vous et on en serait bien content », explique la directrice régionale de la vaccination, Patricia McKinnon, précisant que 4000 vaccins par semaine pourront y être administrés.

Comme la réponse est bonne dans tous les groupes d’âge jusqu’à maintenant, le CIUSSS s’affairera sous peu à cibler plus précisément ses interventions pour faciliter l’accès aux vaccins aux gens plus difficiles à atteindre. Une analyse complète de la couverture vaccinale sera menée.

« Ça va permettre de voir quelles actions spécifiques on doit mettre en place en fonction des groupes d’âge à cibler. Ou même des lieux particuliers parce qu’on pourra faire une triangulation des secteurs où l’activité vaccinale est moins forte », précise Patricia McKinnon.

L’enjeu de la Beauce

Rien n’est exclu pour atteindre le plus de gens possible, assure le CIUSSS. 

« Du sans rendez-vous ? Probablement. [...] Et si on se rend compte que les jeunes répondent moins bien, qu’est-ce qui nous empêcherait de faire de la vaccination de nuit pour capter les derniers qui veillent un peu tard ? », fait remarquer la gestionnaire.

La vaccination va aussi bon train sur la Rive-Sud, mais le secteur de la Beauce demeure complexe. 

« C’est là qu’il y a le plus de disponibilités actuellement », lance la directrice de la campagne régionale, Marie-Ève Tanguay, invitant les gens à aller se faire vacciner dans le contexte épidémiologique local qui place les gens à risque. 

Un partenariat avec les entreprises du coin et une fondation cible la région. « Le partenariat vise à faire des actions directes dans la communauté, par les réseaux sociaux aussi, pour échanger, amorcer le dialogue avec des gens qui seraient plus réticents », explique Mme Tanguay.

Prêt pour les écoles

Tant dans la Capitale-Nationale que dans Chaudière-Appalaches, on se dit aussi prêt à vacciner les adolescents en milieu scolaire. Rappelons que les 12 à 17 ans seront aussi vaccinés, comme l’a annoncé Québec jeudi. 

Le bilan dans la région 

Capitale-Nationale 

  • 67 nouveaux cas
  • 3 décès
  • 81 hospitalisations, dont 19 aux soins intensifs

Chaudière-Appalaches 

  • 107 nouveaux cas
  • 0 décès
  • 30 hospitalisations, dont 9 aux soins intensifs

Situation de plus en plus complexe au Bas-Saint-Laurent

► Les 66 nouveaux cas de jeudi représentent un record pour la région

À voir aussi 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres