/opinion/blogs
Navigation

Pugnace, franc, sensible

Pugnace, franc, sensible
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

La nouvelle en a surpris plus d’un. Le maire de Québec, qui s’amusait à faire durer le suspense sur son avenir politique, a confirmé mercredi qu’il ne solliciterait pas un cinquième mandat. Quelle bonne décision! Même s’il a été un excellent maire et qu’il est toujours populaire dans les sondages, il est toujours mieux de partir sur une belle note que de faire un mandat de trop.

Il a accompli tout ce qu’il souhaitait faire en politique. Il a redonné à Québec ses lettres de noblesse, il a obtenu le Centre Vidéotron, il a réussi à régler le fameux dossier du tramway et il part en laissant la Ville avec un surplus financier malgré la pandémie, pour ne nommer que ces dossiers.

Régis Labeaume n’aura laissé personne indifférent. Avec son franc-parler et sa détermination, il a rapidement fait sa marque, non seulement à Québec, mais partout en province. Tout le monde connaît Régis Labeaume. Certains trouvent le style un peu trop carré, mais, depuis le temps qu’on reproche aux politiciens d’avoir la langue de bois, ce serait un peu malaisant de s’en plaindre.

Hyperactif et franc

Pendant 14 ans, personne ne peut lui reprocher d'avoir traîné les pieds. Il aura été hyperactif du début à la fin. Même lorsqu’il a combattu un cancer, il a eu de la misère à prendre une pause. Lorsqu’il avait un dossier à cœur, il ne lâchait pas le morceau et trouvait toutes les stratégies nécessaires pour avoir gain de cause.

J’ai eu la chance de le côtoyer comme journaliste, mais j'ai surtout appris à le connaître lorsque j’étais députée et ministre. Régis Labeaume a une grande qualité qui n’est pas donnée à tous dans l’arène politique, il est franc.

Jamais il ne m’a poignardée dans le dos. Quand il était mécontent d’une décision, je le savais, c’était très clair. Il n’hésitait pas à prendre le téléphone et m’appeler lorsqu’il avait fait une déclaration qui pourrait avoir un impact dans mes dossiers, ce qui était très apprécié. Je pouvais me préparer à réagir.

Homme de cœur

Malgré son côté pugnace, prompt, et ses airs parfois bourrus, ce sont ses qualités humaines qui m’ont le plus marquée. Régis Labeaume est un bon vivant, homme de cœur, sensible, généreux, à l’écoute, avec une plume magnifique. Lors des tragédies qui ont ébranlé la ville de Québec, comme lors de la tuerie de la grande mosquée et celle de l’Halloween dans le Vieux-Québec, il avait le don de trouver les bons mots pour s’exprimer, faire preuve d’empathie, être rassurant et rassembleur.

Il a maintenant besoin de repos, et je le comprends. La politique, c’est passionnant, stimulant, gratifiant, mais c’est aussi très prenant. Je lui souhaite sincèrement une belle fin de mandat, et qu’il prenne le temps d’apprécier ces derniers moments en politique. Il a la chance de le faire. On ne le réalise pas toujours lorsque notre vie roule à 100 milles à l’heure, mais c’est tout un privilège d’être élu et de représenter ses concitoyens.