/news/coronavirus
Navigation

Hôpitaux de Chaudière-Appalaches: des soignants sont au bout du rouleau

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que leurs homologues de Québec planifient la fin du délestage, les hôpitaux de Chaudière-Appalaches demeurent sous pression. Des enjeux de main-d’œuvre de plus en plus criants empêchent d’ailleurs d’utiliser des unités à plein régime.

Dans l’ensemble de la région, on compte 32 hospitalisations actuellement. De ce nombre, neuf patients se trouvent aux soins intensifs de l’Hôtel-Dieu de Lévis. Et même si l’on pouvait physiquement accueillir jusqu’à 16 patients sur l’unité, on n’aurait plus suffisamment d’employés pour le faire.

« On a la main-d’œuvre pour 12, peut-être 13 au maximum », explique Marco Bélanger, directeur général adjoint en santé physique au CISSS de Chaudière-Appalaches.

C’est là le principal enjeu pour la région : le personnel est fatigué.

Épuisement

Laurier Ouellet, le président du syndicat régional de la FIQ, reconnaît la fatigue, mais en rajoute une couche. Selon lui, les employés ne sont plus seulement épuisés, ils sont au bout du rouleau. 

« S’ils trouvent que ça va mal aujourd’hui, attendez à cet été », entrevoit le président de la FIQ-SPSCA. « Avec l’été qui arrive, les gens vont dire : “moi je pars, je call malade” », et ce, malgré les primes, prévient-il. 

Selon lui, 243 de ses membres sont actuellement en congé de maladie. Et il y aurait en plus 400 postes ouverts actuellement, selon ses calculs. 

Le syndicat demande à la direction de rapatrier des infirmières qui sont attitrées aux dépistages et aux enquêtes épidémiologiques pour venir prêter main-forte en première ligne.

Pas de baisse pour l’instant

Et les bilans des derniers jours ne sont rien pour aider les hôpitaux. Les nouveaux cas demeurent au-dessus de la barre des 100 presque chaque jour.

« On est dans la perspective d’un plateau, mais pas de là à dire qu’on envisage une baisse pour le moment », analyse Marco Bélanger.

Cela lui fait dire que, d’un point de vue « strictement médical », il aurait peut-être été préférable d’attendre encore « une à deux semaines additionnelles » avant de permettre les assouplissements qui entreront en vigueur lundi partout dans la région, sauf en Beauce.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres