/misc
Navigation

Le wokisme, le nouvel opium du peuple de gauche

Coup d'oeil sur cet article

Des conspirationnistes, dont je ne suis pas, pourraient soupçonner que des ennemis de Québec solidaire manipulent son caricatural «Collectif antiraciste et décolonial» pour lui porter ombrage.

Des différends théologiques provoquent des dissensions au sein des religions et des partis de gauche. C’est dans leur nature. Les affinités entre les deux sont relevées depuis longtemps, notamment pour ce qui est du christianisme.

Le sociologue Robert Michels a montré comment les masses italiennes à la fin du XIXe siècle abandonnèrent l’Église catholique pour le socialisme. Après avoir pendant des siècles défilé, lors de la Fête-Dieu, derrière des images du Christ et de la Vierge, le bon peuple s’est mis à marcher, le 1er mai, en brandissant des images de Marx et d’Engels.

Les valeurs de solidarité de l’Église catholique ont été reprises par les organisations politiques marxistes. Ce que les masses et les intellectuels catholiques de l’Europe ont connu au tournant du XXe siècle, nous, au Québec, nous l’avons vécu entre 1960 et 1980. Le même transfert s’est effectué de l’Église vers l’idéologie socialiste et communautariste qui propose une version laïque du solidarisme catholique et un paradis sur Terre plutôt qu’au-delà des nuages. Mais la mentalité reste la même. Québec solidaire en est l’incarnation actuelle par excellence.

Ce besoin de se conformer à une idéologie, sous peine de péché, vient de l’Église catholique. Les Québécois ont beau avoir renoncé dans leur majorité aux pratiques religieuses, le catholicisme est encore massivement présent dans leur mentalité et dans leurs pratiques sociales. C’est encore plus vrai à gauche dans des partis comme Québec solidaire et les groupuscules politiques fondamentalistes qui grouillent en son sein.

C’est que beaucoup d’êtres humains ressentent le besoin de se mettre au service d’«une cause» qui les dépasse pour le plus grand bien de la collectivité. Ça donne un sens à leur vie. Pensez aux dizaines de milliers de religieuses et de religieux qui dominaient jadis le monde de la santé et l’enseignement au Québec. La mentalité est toujours là.

Une nouvelle religion laïque issue du christianisme, le wokisme, s’est développée chez les intellectuels aux États-Unis et s’est propagée en France, dont les élites lui sont maintenant culturellement et linguistiquement assujetties. Elle est en train de submerger l’Occident.

L'idéologie woke qui s'impose actuellement comme l’éthique sociétale dominante n’est en réalité qu’une interprétation contemporaine de l’injonction biblique de prendre soin des pauvres et des opprimés. L’appartenance aux oppresseurs ou aux opprimés se détermine en fonction de la race, du sexe et de l'identité de genre.

Avec sa vision schématique et autoréférentielle du monde, le mouvement woke se donne comme objectif de renverser des structures sociétales injustes supposément fondées sur le racisme et le sexisme.

La nouvelle religion comble le vide laissé par l'absence de Dieu dans notre culture. Elle offre une version alternative de la vérité, de la justice et du péché. Une nouvelle façon d'atteindre la liberté rédemptrice. Repentez-vous, mes frères! Alléluia!

Son fanatisme, son intolérance et même la violence de ses fidèles iconoclastes renouent avec d’anciennes pratiques religieuses. Quelles statues déboulonnées? Qui mérite la liberté d’expression? Quelles recherches doivent être interdites. Quels livres, quels films doivent être bannis? Quels mots sont tabous? On épure les dictionnaires et les grammaires desquels sont rayés les affronts lexicaux blasphématoires contre des minorités sacralisées.

Les concepts qui sont le fondement des sociétés occidentales et qui ont permis qu’elles s’imposent sur la planète, telles que la logique, la raison déductive, la science, sont considérés comme des outils sacrilèges perpétuant la suprématie du patriarcat blanc oppressif.

La montée fulgurante du wokisme est une autre manifestation de la décadence de la culture occidentale. Xi et le parti communiste chinois vont exploiter le wokisme pour affaiblir l’Occident et ainsi accélérer leur hégémonie mondiale.