/weekend
Navigation

Paysage irréel en Outaouais

Rivières des Outaouais, 45°31’36.6”N 75°27’52.7”W

Paysage irréel en Outaouais
Photo collaboration spéciale, Mathieu Dupuis

Coup d'oeil sur cet article

Une de mes saisons préférées pour explorer la région de l’Outaouais demeure le printemps. Avec ses nombreux affluents, la rivière des Outaouais, la plus longue en sol québécois avec ses 1271 km, se gonfle à bloc. Durant cette période de l’année, les crues peuvent être dévastatrices pour les riverains. Néanmoins, quand les conditions s’y prêtent, c’est un terrain de jeu exceptionnel pour la photographie. Alors que je parcours les routes en bordure de ce cours d’eau, le temps se gâte... Des nuages noirs assombrissent le ciel. Des éclairs illuminent maintenant ce tableau plutôt dramatique. Les bourrasques chahutent mon camion aménagé en campeur. Au loin, j’aperçois une mini tornade qui semble danser sur les flots de la rivière devenue couleur anthracite. Sous le choc, je me dis que ma journée de photo terrain est à l’eau. C’est le moins qu’on puisse dire... Tout à coup, le ciel s’éclaircit à un moment inespéré. Je suis dans un endroit où une ligne d’arbres inondés présente un paysage étonnant. Un rayon doré embrase l’horizon ! Une perspective unique sous les derniers grains de pluie et je capture cette photo d’une vision presque irréelle. 


Appareil : Canon 5D MKIII

Objectif : EF400 mm f/5.6L USM

Exposition : 1/100 s à f/5.6

ISO : 400