/misc
Navigation

Vaccination: on a misé sur le bon cheval

GEN-STEPHANE-LAJOIE
Photo Agence QMI, Roger Gagnon L’efficacité de Clic Santé, dirigée par Stéphane Lajoie, au Lac-Saint-Jean, est devenue un des plus grands facteurs de succès de la campagne de vaccination historique contre la COVID.

Coup d'oeil sur cet article

En début d’année, alors que se préparait la plus importante campagne de vaccination de masse de leur histoire, les Québécois avaient raison d’être sceptiques. Et si jusqu’ici, ils ont été agréablement surpris, c’est en bonne partie grâce à la plateforme Clic Santé.

• À lire aussi: Les bulletins de la semaine à l'Assemblée nationale

Au Québec, le mot «informatique» évoque presque automatiquement le mot «bordel», comme si les deux étaient devenus indissociables, au fil des échecs dans la numérisation de la santé, de la justice et d’autres plateformes.

Quand le ministre Christian Dubé a annoncé que la prise de rendez-vous pour la cruciale vaccination se ferait sur une plateforme informatique centralisée, beaucoup ont roulé des yeux dans les chaumières, ou ont allumé un lampion. La crainte de bogues, de pannes était bien palpable. S’il avait fallu des heures pour compléter la prise de rendez-vous en raison d’une surcharge, si le système avait planté, si des rendez-vous avaient été perdus, cela aurait provoqué une démobilisation de la population au pire moment qui soit, dans notre quête d’un retour à la vie normale.

Or, rien de tout ça n’est arrivé. Au contraire, nous sommes sous le charme d’une plateforme facile à utiliser et efficace, qui nous conduit par milliers tous les jours vers le début de la liberté retrouvée.

Et Clic Santé, c’est une solution technologique québécoise mise sur pied par Stéphane Lajoie, à Alma, au Lac-Saint-Jean.

  • Écoutez la chronique de Rémi Nadeau, chef du Bureau parlementaire à Québec, sur QUB radio:

De la ferme à l’informatique

J’ai connu la famille Lajoie dans les années 1990 parce que j’ai couvert le père Clément, affable maire de la municipalité rurale de Saint-Bruno, et candidat libéral à l’époque. Une famille de producteurs laitiers, fiers et travaillants.

Très jeune, Stéphane était pressenti pour prendre la relève de la ferme familiale. «À 19-20 ans, on m’a offert d’entrer dans le groupe d’actionnaires alors que je n’avais pas fini mes études. Mais j’allais à l’université le soir et je travaillais à la ferme le jour.»

Il devient fasciné par les technologies de l’information et combine ses deux passions en développant un premier logiciel pour les vétérinaires, servant à la commercialisation de matériel génétique de bovins laitiers.

La graine d’entrepreneur est semée. Par la suite, une succession de projets va le mener à convaincre des directions régionales de santé de lui confier des plateformes de rendez-vous pour la grippe saisonnière, puis le H1N1.

Le choix logique

Son entreprise a fait ses preuves aux quatre coins du Québec et s’est imposée comme le choix logique pour le ministère de la Santé, qui a conclu une entente de gré à gré pour la vaccination COVID et s’en félicite aujourd’hui.

Pendant un mois, il a dû démontrer que son infrastructure était sécurisée et qu’elle saurait résister à des vagues de milliers d’utilisateurs en simultané.

Lors du lancement de l’opération, la pression était énorme. «Les gens attendaient tellement les vaccins, il ne faut pas être nerveux [...], mais on dort juste sur un œil», confie-t-il, sourire en coin.

Au fil de la campagne, Clic Santé a dû ajouter des fonctionnalités et intégrer 1500 pharmacies en deux semaines, notamment, et s’est tapé des journées de plus de 200 000 prises de rendez-vous.

«Mercredi, par moment, on distribuait 25 à 30 rendez-vous par seconde sur le système», raconte l’entrepreneur.

L’achalandage n’est pas de cette ampleur tous les jours, mais comme le signale Stéphane Lajoie, «il faut être capable d’absorber ces vagues-là».

Le plus impressionnant, c’est que pour faire tenir cette plateforme, sur laquelle reposent les espoirs de tout le Québec, ils ne sont qu’une vingtaine d’employés! Quelques-uns comme lui, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, d’autres à Sherbrooke, Montréal, tous en télétravail. Stéphane Lajoie et son équipe jouent un rôle clé dans notre retour vers les beaux jours, comme des milliers de vaccinateurs. Il y a quelque chose d’admirable dans la débrouillardise d’une nation.

Ah, et... un cousin a pris la relève de la ferme Lajoie et fils, qui rayonne encore à Saint-Bruno.