/news/provincial
Navigation

Bruno Marchand veut se distinguer de Labeaume

La banlieue a été négligée, estime le candidat à la mairie

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Pour sa première annonce électorale, le candidat à la mairie Bruno Marchand a choisi la rue Racine, où il veut injecter des sommes pour rendre l’artère marchande plus conviviale.

Coup d'oeil sur cet article

Bruno Marchand estime que l’administration Labeaume a négligé la banlieue et compte se distinguer en proposant des mesures pour dynamiser tous les quartiers de la capitale. 

• À lire aussi: Départ de Régis Labeaume: des noms circulent déjà pour la mairie de Québec

Le chef du nouveau parti politique Québec forte et fière a fait sa première annonce sur la rue Racine, à Loretteville, un indicateur du renouveau qu’il veut apporter et qui s’étend à tous les quartiers de la ville.

Il veut non seulement devenir maire de la ville, mais aussi se distancier de l’ère Labeaume, qui affectionnait les grands projets plus centraux.

« De l’amour à donner »

« Je pense que oui [l’administration Labeaume a négligé la périphérie]. Est-ce que c’était à dessein ? Je ne pourrais pas dire, mais le résultat c’est qu’on est obligé d’admettre qu’il y a de l’amour à donner. »

Lundi, il a fait l’annonce d’un investissement qu’il promet de faire s’il est élu maire, soit d’investir 27,5 millions $ dans des rues commerciales de partout sur le territoire, soit une par district.

Actuellement, Québec compte sept rues marchandes actives dans quatre districts différents. Sans nécessairement aller jusqu’à la formation de sociétés de développement commercial partout, le but est de favoriser les associations et regroupements. 

On veut soutenir les artères marchandes pour la relance postpandémie et redonner aux citoyens des lieux où se réunir, dit-il.

Pour Bruno Marchand, ces investissements seront d’autant plus pertinents que les gens ont réalisé pendant la pandémie l’importance du commerce de proximité.

« Je crois en une mesure qui développe l’ensemble de la ville, sans défavoriser le centre-ville. Qui dit aux districts : "On en a aussi pour vous". Je crois en une ville où on dit aux gens qui sont en périphérie : "Vous êtes partie prenante de la ville et chez vous aussi il y a des choses à réaliser". »

L’argent servira à de l’aménagement urbain, à soutenir les finances des commerçants, à assouplir les règles pour permettre la consommation d’alcool et la préparation de nourriture dans les rues et à créer une équipe à la Ville qui accompagnera les commerçants dans leurs projets, a-t-il expliqué. 

Candidates à venir

Maintenant que Régis Labeaume a annoncé son retrait de la vie politique, le politicien a remarqué un regain d’intérêt pour son parti, confie-t-il. 

Québec forte et fière doit d’ailleurs annoncer « les premières candidates » cette semaine. 

« Ça va beaucoup mieux que l’échéancier qu’on s’était établi. La demande pour être candidat avec nous actuellement dépasse ce qu’on est capable d’offrir. »