/sports/hockey/remparts
Navigation

Séries de la LHJMQ: les Sags complètent le travail face aux Remparts

Ils l'emportent 5-1 et éliminent les Remparts en trois parties

Séries de la LHJMQ: les Sags complètent le travail face aux Remparts
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

La saison 2020-2021 des Remparts de Québec est terminée. La troupe de Patrick Roy a tout tenté pour demeurer en vie, lundi, mais a dû s’avouer vaincue au compte de 5-1 lors du troisième match de la série face aux Saguenéens de Chicoutimi qui ont ainsi complété le balayage de la série trois de cinq. 

Plus expérimentés que les Remparts, les Sags ont été menés par leurs gros canons, notamment Dawson Mercer qui a été la bougie d’allumage autant en attaque qu’en mission défensive pour la formation de Yanick Jean, terminant la rencontre avec deux buts et une passe.

«Il était partout ce soir, a mentionné Yanick Jean. Je suis convaincu qu’il est le premier à savoir qu’il pouvait être meilleur que lors des deux premiers matchs et ce soir, il a été un leader pour nous. Il était partout et il a mis beaucoup de pression sur les Remparts en désavantage numérique.» 

Séries de la LHJMQ: les Sags complètent le travail face aux Remparts
Photo Stevens LeBlanc

«Tu veux toujours être le joueur qui fait la différence, surtout en séries, a renchéri Mercer. C’est toujours difficile d’aller chercher la dernière victoire d’une série et tu dois pousser encore plus fort. On voulait vraiment finir ça pour pouvoir se reposer et se préparer pour la prochaine.» 

En plus de Mercer, Artemi Kniazev (un but et une aide), Hendrix Lapierre et Louis Crevier (deux passes), ainsi que Pierrick Dubé et Samuel Houde (un but) ont aussi contribué offensivement pour les Sags qui sont par le fait même devenus la première formation à accéder à la ronde demi-finale dans la LHJMQ. 

Premier but

Le match des Remparts n’a pas nécessairement débuté comme ils l’auraient souhaité puisque dès la première minute, ils ont perdu les services du défenseur Édouard Cournoyer. En tentant de mettre Mercer en échec, l’arrière a fait une vilaine chute contre la bande et c’est sa jambe droite qui a encaissé le choc. Il a retraité pour le vestiaire et n’est pas revenu, victime d’une fracture de la cheville. 

Séries de la LHJMQ: les Sags complètent le travail face aux Remparts
Photo Stevens LeBlanc

Malgré tout, ils ont contrôlé le jeu lors de la majorité du premier tiers, en profitant pour prendre les devants grâce à James Malatesta. 

Mercer a toutefois permis aux Sags de retraiter au vestiaire à égalité 1-1 avant la fin du premier tiers et ils ont par la suite pris le contrôle de la deuxième période, inscrivant trois buts sans réplique, dont deux en avantage numérique, pour porter un dur coup aux hommes de Patrick Roy. 

Le jeu de puissance des Sags a ensuite porté le coup fatal aux Diables rouges, en début de troisième période, lorsque Houde a porté la marque à 5-1.

Séries de la LHJMQ: les Sags complètent le travail face aux Remparts
Photo Stevens LeBlanc

 «Notre équipe a bien progressé et ça nous a permis de faire joueurs nos jeunes. Notre brigade défensive a été testée dans cette série. On leur a accordé des buts en désavantage numérique qui ont fait la différence puisqu’on a pris de très mauvaises pénalités, dont trois par Cole Cormier. Si on leur donne ces chances, ils vont finir par te faire mal», a déploré Patrick Roy, assurant être satisfait de la saison en général de sa jeune équipe. 

La fin des 20 ans

La défaite de lundi a donc mis un terme à la carrière junior des trois vétérans de 20 ans de l’organisation des Remparts: Thomas Caron, Hunter Holmes et Thomas Sigouin. 

Dans son point de presse d’après-match, Roy a tenu à souligner, un par un, le travail de ces trois vétérans à commencer par le capitaine Caron qui peinait à contenir ses larmes après le match. 

Séries de la LHJMQ: les Sags complètent le travail face aux Remparts
Photo Stevens LeBlanc

«Comme capitaine, il a fait un excellent travail et il a été un excellent leader pour notre équipe. Il était toujours à l’écoute des joueurs. Je suis réellement fier de lui.» 

Caron aura joué 146 matchs dans l’uniforme des Remparts, récoltant 76 points. 

«Je suis arrivé ici et je suis passé d’un petit gars de 16 ans à un homme de 20 ans. J’ai grandi autant en tant que joueur de hockey qu’en tant qu’homme», a-t-il assuré. 

Quant à Sigouin, il a connu une carrière junior atypique. Acquis par les Remparts l’été dernier, il ne comptait que 31 matchs d’expérience dans la LHJMQ. 

«Je n’ai pas eu une carrière junior typique. Je veux remercier les Remparts d’être allé chercher un gardien de 20 ans qui avait 31 matchs d’expérience et de lui donner le poste de no. 1. Je leur en serai éternellement reconnaissant. Même si ce ne fut pas une année normale, je vais m’en rappeler toute ma vie puisque ça été ma plus belle année de hockey.» 

«Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu un gars compétitionner (sic) comme ça, a renchéri Roy. Il a été un excellent leader pour notre équipe. Quand tu fais une transaction pour un joueur de 20 ans, tu ne sais jamais à quoi t’attendre. Je suis très fier de l’avoir amené à Québec et j’espère que des équipes vont lui faire confiance et lui permettre de continuer son aventure dans le hockey. Quant à Holmes, il a quitté l’Ontario et a décidé de jouer pour nous. Il nous a rendu de fiers services.»