/finance/business
Navigation

Domtar avalée par Paper Excellence : pas de garantie pour les emplois au Québec

Coup d'oeil sur cet article

L’entreprise Domtar est avalée pour environ 3 milliards $ US (3,6 milliards $ CAN) par le fabricant canadien de pâtes et papiers Paper Excellence. L’entente ne comprend toutefois aucune garantie pour les emplois en sol québécois. 

En plus de ses bureaux administratifs à Montréal, Domtar compte deux centres de distribution au Québec ainsi qu’une usine à Windsor. Ce sont environ 1235 des 6400 salariés de l’entreprise qui sont dans la province.

« Non », il n’y a pas de garantie pour les emplois dans l’entente, a confirmé Nicholas Estrela, directeur des relations avec les investisseurs chez Domtar. Il rappelle que son organisation a déjà procédé à une restructuration, l’an dernier. Il ne prévoit pas de changement majeur à court terme.

Paper Excellence, dont le siège social est situé en Colombie-Britannique, a indiqué que Domtar devrait demeurer une « entité commerciale autonome ». La direction devrait rester en place et ni les bureaux corporatifs ni les établissements ne devraient être touchés par cette transaction. 

Est-ce que cela va être encore le cas dans cinq ans ? « Je n’ai aucune idée. C’est sûr que si le plan est d’amener tout le monde ensemble, ils n’auront pas besoin de deux départements de trésorerie », concède M. Estrela.

55,50 $ US par action

Mardi, Domtar a confirmé par voie de communiqué que Paper Excellence avait l’intention de l’acheter. La semaine dernière, la direction avait évoqué la possibilité d’une fusion ou d’une vente de ses actifs à cette entreprise. 

Paper Excellence déboursera 55,50 $ US par action pour mettre le grappin sur la papetière aujourd’hui dirigée de Fort Mill, en Caroline du Sud. 

Paper Excellence fait valoir que le prix payé représente une augmentation de 37 % par rapport à la valeur de l’action au 3 mai. Lundi, elle était à 47,40 $ US. Mardi, elle était en hausse de plus de 16 % en fin de journée. 

« Nous admirons depuis longtemps la présence expansive de Domtar dans le monde et nous pensons qu’elle constituera un atout précieux pour Paper Excellence. Nous sommes impatients d’investir dans les actifs et les employés de Domtar afin de favoriser une croissance à long terme », a souligné Joe Ragan, directeur financier mondial chez Paper Excellence. 

L’entente a été approuvée par les membres du conseil d’administration de Domtar. Si les actionnaires et les autorités donnent le feu vert à la vente, la transaction devrait être conclue au second semestre de 2021. 

Paper Excellence compte 2800 salariés et sept usines au pays. C’est un fabricant de pâtes et papiers de spécialité, d’impression, d’écriture et d’emballage. 

Domtar, dont les ventes annuelles atteignent près de 3,7 milliards $ US, a des clients dans plus de 50 pays. Depuis 2018, l’entreprise, qui figurait au 33e rang du top 100 des pollueurs au Québec (2019) du Bureau d’enquête, a reçu environ 40 millions $ CAN provenant d’Ottawa.

Mardi, le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, a mentionné que l’important dans cette transaction était l’avenir de l’usine de Windsor. 

« C’était une compagnie qui était déjà pas mal américaine par ses dirigeants. Pour le Québec, ce qui est important, c’est l’usine de Windsor. [...] On est en discussion. On va vouloir être avec eux », a-t-il souligné.

-Avec la collaboration de Philippe Langlois et de Charles Lecavalier

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.