/news/currentevents
Navigation

Un aspirant des Hells arrêté à Drummondville

Il est soupçonné d'être la tête dirigeante d'un réseau de trafic de coke

PH-Facebook
Photo tirée de Facebook Steven Collard, photographié en 2017 sur sa moto.

Coup d'oeil sur cet article

Un aspirant des Hells Angels soupçonné d’être la tête dirigeante d’un réseau de trafic de stupéfiants dans le secteur de Drummondville demeurera détenu après avoir été arrêté hier.

• À lire aussi: Un Hells arrêté pour une caricature sur Facebook

• À lire aussi: Procès de la fille d’un Hells Angels: Karell Tanguay aurait dévié de sa voie avant l'accident

• À lire aussi: Un des piliers des Hells Angels dans le Sud arrêté

Steven Collard, qui a fêté ses 44 ans lundi, est considéré comme un « prospect » du chapitre de Trois-Rivières des motards.

Il ne pourra pas entrer en contact avec son demi-frère, Marc Dubois, 51 ans, qui a aussi été arrêté dans cette opération de l’Escouade régionale mixte (ERM) de la Mauricie, qui lutte contre le crime organisé.

Collard a tenté de s’opposer à cette condition lors de sa comparution au palais de justice de Drummonville, disant que c’était son « frère de sang », mais sans succès.

Parmi les autres personnes visées se retrouve aussi Jessy Ramsay-Koch, 34 ans, qui est le fils du membre en règle des Hells de Montréal, Jean-Paul Ramsay.

Gangstérisme

Les autres coaccusés dans cette affaire sont Patrick Ross, 43 ans, Philippe Lemay, 42 ans, Pierre-Benoit Desjardins, 39 ans, et Vincent Douillard, 29 ans. Seuls les deux derniers dans cette liste ont pu obtenir leur liberté sous caution.

Le groupe fait face à différentes accusations, dont gangstérisme, complot, trafic de stupéfiants et possession de différentes drogues en vue d’en faire le trafic.

Les arrestations surviennent à la suite d’une série de perquisitions faites en octobre 2020, dans le cadre du projet nommé « Pourboire ».

« Plusieurs éléments de preuve, dont des stupéfiants ainsi que plus de 60 000 $, avaient été saisis », précise l’ERM, qui relève de la Sûreté du Québec.

«L’intervention policière vise le niveau hiérarchique supérieur d’une organisation criminelle notamment impliquée dans l’approvisionnement et le contrôle de la vente de cocaïne au profit des motards criminalisés», précise-t-on dans un communiqué.

Arrêté dans SharQc

Steven Collard avait été arrêté dans la fameuse opération SharQc au printemps 2009, pour trafic de drogue et gangstérisme. Deux ans plus tard, lui et 30 autres accusés ont cependant été libérés de toute accusation quand le tribunal a estimé qu'ils ne pouvaient être jugés dans des délais raisonnables. Collard est un ancien porte-couleurs des Evil Ones, un défunt club-école des Hells, et des Red Devils, le plus important club supporteur de la bande de motards au Canada.

Fait plutôt rare, tout le groupe a pu être accusé à l’aide d’un acte d’accusation direct, ce qui permet d’accélérer les procédures judiciaires.

Ils seront de retour devant le tribunal le 18 mai prochain.

– Avec la collaboration de Valérie Gonthier et d'Eric Thibault