/news/transports
Navigation

Le troisième lien se rendra à ExpoCité

Le vaste plan caquiste pour la mobilité dans la région de la Capitale a fuité

Cette carte montre le futur «Réseau express de la Capitale», qui a été concocté par le gouvernement Legault et qui regroupe entre autres le troisième lien et le tramway.
Photo courtoisie Cette carte montre le futur «Réseau express de la Capitale», qui a été concocté par le gouvernement Legault et qui regroupe entre autres le troisième lien et le tramway.

Coup d'oeil sur cet article

Le tunnel Québec-Lévis aboutira à ExpoCité et comportera deux stations, sur la colline Parlementaire et dans Saint-Roch.

• À lire aussi: Une campagne anti troisième lien se prépare

• À lire aussi: Mairie de Québec: Bruno Marchand «reste à convaincre» pour le troisième lien

La carte a été rendue publique par la station radiophonique FM93, et Le Journal a été en mesure de confirmer qu’il s’agit bien du projet d’ensemble en transport que le gouvernement concocte pour la région de Québec. Un projet nommé « Réseau express de la Capitale » (REC), à l’image du Réseau express métropolitain, à Montréal.

L’illustration provient du site web rec.quebec. Cependant, vendredi, ce site n’était plus accessible ; un mot de passe était nécessaire pour le consulter.

La carte montre le futur REC qui comprend le tunnel autoroutier Québec-Lévis, les voies réservées au transport en commun, le tramway de la ville de Québec et des voies réservées sur la Rive-Sud.

Près du Centre Vidéotron

On apprend que le futur tunnel prendra naissance à Lévis pour aboutir à ExpoCité, dans le secteur du Centre Vidéotron. Entre les deux, il y aura une station à la colline Parlementaire et une autre dans Saint-Roch, donnant accès au tramway ou aux bus vers le nord de Québec.

Sur la Rive-Sud, une antenne du tunnel est prévue pour rejoindre le pôle du siège social de Desjardins.

La carte confirme par ailleurs le tracé du tramway entre Le Gendre et D’Estimauville, en passant par Laurier, la colline Parlementaire, Saint-Roch et Limoilou.

Desserte des banlieues

Le schéma présente aussi la desserte des banlieues, que le gouvernement a reprise sous son aile. Celle-ci s’effectuera par l’ajout de voies réservées aux autobus sur les autoroutes. 

Les lignes vers le nord iront rejoindre Beauport par Seigneuriale, Charlesbourg par la 1re Avenue, de la Faune par l’autoroute Laurentienne, Lebourgneuf par Pierre-Bertrand, Neuchâtel par Robert-Bourassa et Val-Bélair par Henri-IV.

Aussi, une antenne de voie réservée est prévue vers l’ouest, à partir de Le Gendre, par l’autoroute Félix-Leclerc.

Plus au nord que prévu

Plusieurs groupes se sont inquiétés de la sortie du tunnel dans le quartier Saint-Roch. À l’origine, le ministre des Transports, François Bonnardel, avait parlé du secteur du stade Canac. Le maire de Québec, Régis Labeaume, avait alors manifesté des craintes que le sud de l’autoroute Laurentienne soit pris dans la congestion.

On constate que la sortie sera finalement située un peu plus au nord. 

M. Bonnardel avait tenté de rassurer les citoyens en leur disant que tout allait être mis en œuvre pour « qu’il n’y ait pas plus de congestion » dans leur quartier.

La Ville de Québec s’inquiétait aussi pour son projet de convertir les voies rapides de l’autoroute Laurentienne en un boulevard urbain, dans sa portion sud. 

Le gouvernement convoquera les médias lundi pour une présentation complète des quatre volets du projet.