/news/currentevents
Navigation

Double meurtre à Listuguj: une fillette parmi les victimes

Coup d'oeil sur cet article

Un homme de 28 ans, Brandon Metallic, est accusé de double meurtre, après une fusillade dans la communauté mi’gmaq à Listuguj en Gaspésie, qui a fait deux victimes, dont une fillette.

L’accusé a été arrêté par les agents de la paix samedi soir. Il est comparu dimanche en fin d’après-midi, sous deux chefs d’accusation de meurtre au deuxième degré. 

Il serait issu de la communauté de Listuguj, une réserve autochtone située dans le sud de la Gaspésie. 

Sur son profil Facebook, il se dit «sobre depuis 3 ans» en lien avec la consommation d’alcool et de drogues dures.  

Capture d'écran, TVA Nouvelles

Depuis samedi, des centaines de messages de sympathie pour la mère endeuillée de l’enfant ont afflué sur les réseaux sociaux.  

L’autre victime, un homme de 21 ans, serait aussi originaire de la communauté de Listuguj.  

Son père a dénoncé «un acte de violence insensé» dans un message publié sur Facebook. Il a évoqué une situation de prise d’otage et des tirs de «shotgun».  

  • Écoutez la chronique judiciaire de l’ex-juge Nicole Gibeault à QUB radio

Plusieurs coups de feu

À 11h30 samedi, le service de police de Listuguj avait été contacté au sujet d’un homme désorganisé et de coups de feu.   

D’autres coups de feu ont été entendus lors de l’arrivée des policiers sur les lieux quelques minutes plus tard.  

Le tireur s’était barricadé au 94, rue Riverside West. 

Un périmètre de sécurité a été établi, et la Sûreté du Québec (SQ) a été appelée en renfort.  

Capture d'écran, TVA NOUVELLES

Ce n’est que plusieurs heures plus tard, soit à 17h20, que le suspect s’est rendu volontairement aux policiers de la SQ avant d’être détenu.  

Lorsque les agents sont entrés dans la maison, ils ont trouvé deux personnes grièvement blessées. Les victimes ont été transportées à l’hôpital, mais ont malheureusement succombé à leurs blessures.  

Le Bureau des enquêtes indépendantes a envoyé six enquêteurs sur place samedi soir.  

Le Service de police de la Ville de Québec a aussi le dossier entre les mains pour faire une enquête parallèle sur le double meurtre.  

«Le cœur brisé» 

Le chef de la communauté, Darcy Gray, a assuré que tous les efforts seraient entrepris pour offrir du soutien à ceux qui en ont besoin. Au cours des prochains jours, le Gouvernement Mi’gmaq de Listiguj offrira des services à ceux qui sont affectés, a dit M. Gray, par voie de communiqué.  

John Martin, chef de la communauté micmaque de Gesgapegiag, également située dans le sud de la Gaspésie, s’est dit attristé par les événements tragiques, offrant ses condoléances. «Gesgapegiag a le cœur brisé et partage votre tristesse devant une telle perte insupportable », a-t-il dit, dans un communiqué hier.  

«Toutes nos pensées, de même que nos prières, vont vers la communauté de Listuguj, et vers les familles touchées par cette tragédie. Aucun mot ne peut soulager la douleur causée par cette perte, mais nous vous offrons toutes nos sympathies», a déclaré ce matin la Nation Micmac de Gespeg.