/weekend
Navigation

Photos souvenirs: Louis-José Houde

Chaque semaine dans son cahier Weekend, Le Journal de Montréal vous présente des moments marquants de la carrière d’un artiste ainsi que quelques photos souvenirs.

film Menteur
Photo Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

Grand départ

film Menteur
Photo d’archives

Le jeune homme natif de Saint-Apollinaire (près de Lévis) obtenait son diplôme de l’École nationale de l’humour en 1998. Il célébrait cette année-là ses 21 ans. À peine quatre ans plus tard, il amorçait la grande tournée de son premier spectacle solo éponyme, c’est-à-dire 500 représentations qui s’échelonnèrent sur 3 ans. Grâce à ce premier spectacle, il sera d’ailleurs nommé découverte et auteur de l’année au gala Les Olivier, en 2002.

Récompenses

film Menteur
Photo d’archives

Au printemps 2003, Louis-José, de plus en plus populaire, décrochait quatre trophées au 5e gala Les Olivier, dont celui du spectacle de l’année. Il remportait ce même titre au gala de l’Adisq cette année-là, sans savoir qu’il animerait ce grand gala de la musique quelques années plus tard. Des trophées, l’humoriste en a remporté de nombreux, rien de moins que 21 Olivier, 6 Félix, 11 Gémeaux et 14 Karv.

Tout pour plaire

film Menteur
Photo d’archives

En 2011, au 33e gala de l’Adisq, il y a déjà dix ans, Louis-José, toujours tiré à quatre épingles, donnait une autre performance impeccable, notamment en s’attelant à ce tout petit instrument... Il recevait lui-même cette année-là le Félix du meilleur DVD de l’année. Ce grand perfectionniste a animé avec brio ce gala durant les 14 dernières années, y compris l’an dernier en pleine pandémie. 

Premières étapes

film Menteur
Photo d’archives

Novembre 2002, Louis-José Houde plaisantait pour les besoins de notre photographe. Tout ce que souhaitait à l’époque le jeune homme déterminé de 25 ans c’était de faire rire les gens, mais aussi de parvenir à payer ses factures avec le stand-up dans les bars et les petites salles. En cours de route, il fera plus tard de très grandes salles, notamment quelques Centre Bell à guichets fermés.

De succès en succès

film Menteur
Photo d’archives

Photo officielle d’un humoriste en pleine ascension au milieu des années 2000 qui, dès ses débuts, fut adopté par un public fidèle. Après avoir dépassé le cap des 300 000 billets vendus pour son premier spectacle, le jeune homme de 27 ans réalisait la captation d’une de ses représentations à l’Olympia de Montréal, un DVD qui s’écoula à plus de 60 000 exemplaires.


Louis-José est en rodage pour son prochain spectacle (en distanciation) qui pourrait être le plus personnel et le plus percutant de sa carrière. Notamment en mai, au Lion d’Or de Montréal et au Petit Champlain de Québec ainsi qu’à Magog en août-septembre. Pour toutes les dates, voir louisjosehoude.com.

Si les conditions de la pandémie le permettent, l’humoriste terminera cet automne les derniers spectacles de son excellente tournée, Préfère Novembre, amorcée à l’été 2017 et reportée à cause de la pandémie. Voir louisjosehoude.com.