/news/politics
Navigation

Transition Québec s'oppose au troisième lien

Transition Québec s'oppose au troisième lien
DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC

Coup d'oeil sur cet article

Le parti Transition Québec s’est positionné contre le projet du troisième lien entre Québec et Lévis, dimanche, à la veille de l’annonce de celui-ci.

La formation politique menée par Jackie Smith a indiqué par voie de communiqué qu’elle utiliserait «tous les moyens à sa disposition pour combattre férocement le projet», arguant que celui-ci ne serait pas une bonne nouvelle pour le centre-ville de la capitale nationale.

L’ajout d’une autre voie pour les voitures viendrait défigurer à nouveau la ville, a indiqué la candidate à la mairie.

«On n’a pas de besoin d’un troisième lien, toutes les études l’indiquent, il n’y a pas suffisamment de déplacements pour justifier les milliards de dollars nécessaires. Avec le projet Laurentia, l’élargissement des autoroutes et maintenant le troisième lien, c’est l’avenir du centre-ville en tant que milieu de vie sain qui est remis en question», a expliqué Mme Smith, qui craint l’impact de ce projet sur la lutte aux changements climatiques.

Transition Québec est le premier parti à exprimer une position claire à ce sujet.

Le candidat à la mairie Bruno Marchand, à la tête du parti Québec forte et fière, avait de son côté indiqué jeudi qu'il «restait à convaincre» de la pertinence du projet.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.