/weekend
Navigation

Un héros de la Nouvelle-France

Nicole Lavigne
Photo Chantal Poirier Nicole Lavigne et la statue de Pierre-Boucher dans le jardin de l’hôtel de ville de Boucherville.

Coup d'oeil sur cet article

Citoyenne de Boucherville, l’écrivaine Nicole Lavigne s’est penchée sur la vie et les réalisations extraordinaires d’une figure prédominante des débuts de la Nouvelle-France pour écrire son sixième roman, L’étonnante destinée de Pierre Boucher. Inspirée par son parcours épique, elle mêle la petite et la grande Histoire et montre à quel point la vie de cet homme ressemble à une grande aventure.

L’homme dont elle parle a de quoi imposer : il a débarqué à Québec en 1635, a croisé des figures historiques comme Samuel de Champlain et Maisonneuve, et des jésuites qui ont fait histoire, comme le père Chaumonot et le père Gabriel Lalemant. Jeune homme brillant, il apprend et maîtrise très vite plusieurs langues autochtones, et explore la Huronie.

Pierre Boucher sait aussi manier l’épée et pointer son fusil : il assure avec brio la défense du fort de Trois-Rivières lors d’attaques iroquoises et ses exploits lui valent d’être anobli. Il est tellement respecté de ses compatriotes qu’on l’invite à retraverser l’Atlantique pour plaider la cause de la Nouvelle-France auprès du roi Louis XIV.

Avec une plume très vive, un sens du récit d’aventures très efficace et un fond historique solidement documenté, Nicole Lavigne fait revivre ce héros méconnu. C’est comme si on y était. 

« Ça m’a pris cinq ans à l’écrire ! » lance d’entrée de jeu Nicole Lavigne, qui a habité pendant 10 ans sur la rue Pierre-Boucher, à Boucherville. « Je suis curieuse de nature et j’ai commencé à me renseigner sur Pierre Boucher. Il y a eu le 350e anniversaire de la fondation de Boucherville en 2017. Je trouvais qu’il lui était arrivé plein de choses incroyables, dont celle de rencontrer le roi Louis XIV. C’est pas la moindre des choses ! »

Ces découvertes l’ont renversée. « Il est mort très âgé et il a suivi une grande période de la Nouvelle-France qui est méconnue. On pense qu’on sait tout parce qu’on a appris des choses à l’école... mais ils ne nous donnaient pas tous les détails. » 

Surprise : Nicole a découvert qu’il n’existait aucun roman sur Pierre Boucher. « Je trouvais qu’il avait eu une vie romanesque. Je me disais que ça n’avait pas de bon sens que personne ne se soit intéressé à lui. Alors j’ai décidé de le faire ! »

De longues recherches

Le processus a été long et pas mal plus difficile qu’elle le pensait. « Il y a une grande part de recherche. J’avais un grand tableau dans mon bureau avec toutes les dates importantes de la Nouvelle-France. Je me suis gâtée : j’ai raconté son voyage en France, je l’ai fait retourner dans son village natal. C’est l’aspect romancé, parce que j’avais beaucoup moins d’informations. »

Elle a lu ses mémoires, qu’elle a trouvées... très plates. Elle a aussi lu son testament, « teinté de religion ». « C’est peut-être pour ça que les gens s’en sont désintéressés. » Pourtant, sa vie a été extrêmement palpitante et riche. 

Un homme influent

« C’était un homme très humble, qui était intelligent. Il avait un don pour les langues. Les missionnaires l’ont éduqué parce que ses parents travaillaient à la ferme des Jésuites à Beauport. Ils lui ont appris des rudiments de grec, de latin et se sont rendu compte qu’il apprenait facilement. C’est là qu’ils ont décidé de l’amener en mission pour évangéliser les villages autochtones. »

« Avec tout ce qu’il a fait, on réalise que c’est à cause de lui que le Régiment de Carignan est arrivé, que le roi a envoyé des filles à marier. C’est un homme qui a eu beaucoup d’influence sur le sort de la Nouvelle-France. »

  • Nicole Lavigne est née à Ville-Marie au Témiscamingue.
  • Journaliste de formation, elle a travaillé à la Presse canadienne avant de se joindre au service des nouvelles de Radio-Canada, où elle a œuvré pendant 25 ans.
  • Elle habite à Boucherville.

EXTRAIT

L’étonnante destinée de Pierre Boucher<br/>
Nicole Lavigne<br/>
Éditions Québec Amérique<br/>
256 pages
Photo courtoisie
L’étonnante destinée de Pierre Boucher
Nicole Lavigne
Éditions Québec Amérique
256 pages

« Le poste de Sainte-Marie, au sud de la Baie Georgienne, représente le jardin d’éden par rapport aux villages où nous avons œuvré. Il s’y trouve là une dizaine de Français et quatre jésuites qui essaiment sur le territoire de la Huronie, trois cabanes en bois, une église et un potager qui donne des courges énormes et des haricots à profusion. Vu le peu de succès des missions, le père Lalemant décide d’en faire le quartier général des Jésuites ; quand mon bras est tout à fait guéri, il me conseille de me joindre aux auxiliaires pour construire un casernement qui recevra éventuellement des soldats français. Je m’exécute sans me faire prier, trop heureux d’être à l’abri du danger et de manger à ma faim. »