/finance/business
Navigation

Des profits records en pleine pandémie

Pas moins de 338 grandes entreprises canadiennes ont bénéficié de la subvention salariale d’urgence

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie a mis l’économie mondiale par terre, mais cela n’a pas empêché une cinquantaine de grandes sociétés canadiennes de réaliser des profits records.

• À lire aussi: Payer moins d’impôt lors du transfert de fonds de pension

• À lire aussi: Combien faut-il avoir épargné à 40 ans en vue de sa retraite?

Selon un rapport publié par Les Canadiens pour une fiscalité équitable, plusieurs d’entre elles ont pu profiter d’un taux d’imposition anormalement bas, de paradis fiscaux et, fait étonnant, certaines ont même touché l’aide gouvernementale d’urgence.  

De ces 50 entreprises qui ont rapporté des profits records, c’est la compagnie d’assurance Manuvie qui trône en haut du classement avec des bénéfices de 5,9 milliards $ en 2020. 

L’entreprise a payé un taux d’imposition de 18 % alors qu’elle avait au moins une filiale identifiée dans les paradis fiscaux, rapporte l’étude. 

Aide de 50 M$ pour Couche-Tard

Situation presque similaire pour le géant québécois des dépanneurs, Couche-Tard. L’entreprise fondée par Alain Bouchard a réalisé des profits de 3,7 milliards $ l’an passé avec un taux d’imposition de 20 %. 

Rappelons que le taux statutaire des grandes entreprises est de 26,5 % au Québec, ce qui inclut l’impôt fédéral et provincial. 

Mais Couche-Tard a également reçu la subvention salariale d’urgence du gouvernement fédéral (SSUC). Cette subvention permet à l’entreprise de réembaucher des travailleurs, d’éviter d’autres pertes d’emplois et de faciliter la reprise des activités.

Selon les derniers états financiers, l’entreprise a touché 50 millions $ de cette aide. Contactée par Le Journal, l’entreprise affirme que la subvention est « destinée à ses travailleurs de première ligne ».

« Les fonds seront entièrement alloués à la protection de l’emploi et à la rémunération d’appréciation, aux programmes de développement de carrière et au maintien des mesures de santé et de sécurité. Tout au long de la crise de COVID-19, Couche-Tard a joué un rôle critique en demeurant ouvert et en fournissant des services essentiels aux communautés », a indiqué Couche-Tard par courriel.  

Subvention et acquisitions 

Selon une enquête du quotidien Globe and Mail, 388 grandes entreprises canadiennes ont touché la SSCU lors des derniers mois, pour un montant global de 3,6 milliards $ en janvier dernier. 

Cette liste comprend des joueurs majeurs comme Air Canada, Bell, Suncor, Transat, CAE, Imperial Oil et SNC-Lavalin.  

Mais un des plus importants bénéficiaires a été le géant québécois de la logistique et du transport TFI International, anciennement Transforce, qui a vu ses profits grimper l’an passé. 

En 2020, l’entreprise a aussi effectué 13 acquisitions, notamment une partie de UPS, et a versé des dividendes à ses actionnaires chaque trimestre. 

Malgré tout, TFI International et ses filiales ont reçu un montant de 75 M$ en aide gouvernementale durant la pandémie. 


SIX GÉANTS CANADIENS AUX PROFITS RECORDS EN 2020  

  • Manuvie 5,9 G$  
  • Chemin de fer Canadien Pacifique 5,9 G$  
  • TC Energy 4,6 G$  
  • Couche-Tard 3,7 G$  
  • Power Corporation 2 G$  
  • Hydro One 1,8 G$  

À VOIR AUSSI...