/news/provincial
Navigation

Réseau express de la Capitale: un mégaprojet de plusieurs G$

Une somme colossale sera investie dans un plan qui l’est tout autant

Carte troisième lien (meilleure qualité)
Illustration, courtoisie La carte du futur Réseau express de la Capitale, dévoilée la semaine dernière par le gouvernement du Québec, regroupant le troisième lien et le tramway.

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement a confirmé les volets de son ambitieux projet de Réseau express de la Capitale à plus de 10 milliards $. Avec un tunnel, un tramway et des voies réservées des deux côtés du fleuve, il promet de changer la carte des transports dans la région. En voici quelques éléments.  

• À lire aussi: Annonce officielle: De 6 à 10 G$ sur 10 ans pour construire le 3e lien

• À lire aussi: Tunnel Québec-Lévis: une «aberration», estiment des citoyens

• À lire aussi: 3e lien: experts et écologistes sceptiques

• À lire aussi: Réseau express de la Capitale: Labeaume satisfait, Lehouillier aux anges

65 M$ DE PLUS POUR LE TRAMWAY

Le tramway de Québec coûtera 65 millions $ de plus que ce qui avait été annoncé dans les derniers mois et c’est le gouvernement du Québec qui en assumera la facture. On a appris lundi, lors du breffage technique, que le projet passait de 3,3 milliards $ à 3,365 milliards $.

La Ville de Québec a expliqué que le gouvernement a pris en charge la desserte des banlieues, retirant une contribution de 205 M$ au réseau structurant, mais a accepté de contribuer pour 265 millions $ à l’électrification et au déplacement des utilités publiques et a ajouté 5 millions $ pour que les rames se rendent à D’Estimauville plutôt qu’à Charlesbourg. Les études commandées par le gouvernement ont par ailleurs confirmé que le choix du tramway est le plus adapté pour Québec. 

PLUS DE 100 KM DE VOIES RÉSERVÉES

Aucun échéancier n’a été communiqué pour l’ajout de plus de 100 km de voies réservées sur les autoroutes et sur plusieurs artères du réseau municipal de Québec, dont la 1re Avenue. La séquence précise de ces travaux de 844 millions $ est également à définir à la suite de discussions entre les différents partenaires. On sait par contre que les voies ajoutées seront réservées aux autobus et au covoiturage. On assure que ce mégaprojet ne nuira pas à une éventuelle deuxième phase du tramway ni à la transformation de la portion sud de Laurentienne en boulevard urbain. 

LE BOULEVARD URBAIN « GARANTI »

La Ville de Québec a obtenu la « garantie » que le projet de Réseau express de la Capitale allait permettre la conversion d’une portion de l’autoroute Laurentienne en boulevard urbain. En effet, le tunnel devait à l’origine aboutir dans le secteur du Stade Canac, ce qui aurait compromis le projet de requalification urbaine cher à l’administration Labeaume.

En déplaçant la sortie plus au nord, le projet demeure intact, s’est réjoui Régis Labeaume. « C’est une excellente retombée de ce grand plan et cela est tout à fait heureux », a-t-il exprimé. Le maire a précisé qu’il reste du travail à faire pour déterminer comment ces sorties de tunnel s’inséreront dans le bâti de la ville et sur ses routes. La sortie principale doit aboutir entre Hamel et Soumande et une sortie secondaire est prévue dans Saint-Roch. 

L’AVENUE DES HÔTELS MÉTAMORPHOSÉE

Pour permettre une interconnexion efficace à l’ouest, on prévoit « une requalification complète de l’avenue des Hôtels en boulevard urbain » à la tête des ponts, a-t-on insisté. Une nouvelle configuration facilitera le déplacement des autobus en provenance de Lévis, qui emprunteront un corridor réservé sur l’avenue des Hôtels et sur le boulevard Laurier jusqu’au pôle d’échanges de Sainte-Foy, où ils croiseront le tramway.

Un tunnel dont la longueur n’a pas été précisée sera également construit sous l’intersection de l’avenue des Hôtels et de l’avenue Lavigerie. Le but affiché est « d’assurer la régularité du service ».

Le fait que les bus lévisiens ne s’enfoncent plus sur le territoire de la Ville de Québec permettra à la Société de transport de Lévis de redéployer 27 000 heures par année de service sur son territoire. Cela sans compter les 30 000 heures supplémentaires que Lévis a dans ses cartons pour le transport en commun dans les prochaines années. 

7 milliards de dollars, c’est l’équivalent de... 

Stéphanie Martin, Andrea Valeria et Sarah Daoust-Braun, Le Journal de Québec et Le Bureau d’enquête  

  • 19 Centres Vidéotron à Québec (370 M$)  
  • 8750 nouvelles classes de maternelle 4 ans (800 000 $ par classe)  
  • Le salaire de 155 579 enseignants en début de carrière au Québec (44 993 $)  
  • Près de 18 campagnes de vaccination contre la COVID-19 organisées au Québec (400 M$) 
  • Près de 13 fois le coût de la formation de 10 000 préposés aux bénéficiaires pendant la pandémie (546,4 M$)   

* Sources : Budget Québec 2021, 2019 et 2018-2019, et Statistique Canada

LES PROJETS DE TRANSPORT COLLECTIF À MONTRÉAL

Réseau express métropolitain (REM)

  • Selon nos informations, la première phase devrait frôler les 8 G$. Officiellement, la Caisse de dépôt évalue toujours le projet à 6,5 G$.  

Ligne bleue

  • Initialement, le projet était évalué à 3,9 G$.

COMPARATIFS DES COÛTS DE TUNNELS DANS LE MONDE*  

Tunnel : Québec-Lévis

Coût : 7 G$ Coût/km : 843 M$

  • Date de réalisation : 2031 
  • Longueur : 8,3 km 
  • Sol traversé : – 

Tunnel : Lefortovo, Moscou, Russie

Coût : 724 M$ Coût/km : 321 M$

  • Date de réalisation : 2005 
  • Longueur : 2,25 km 
  • Sol traversé : Sable et argile calcaire   

Tunnel : Shanghai, Chine

Coût : 2,2 G$ Coût/km : 150 M$

  • Date de réalisation : 2008 
  • Longueur : 14,81 km 
  • Sol traversé : Sable, argile et gravats 

Tunnel : Groene Hart, Pays-Bas

Coût : 543 M$ Coût/km : 241 M$

  • Date de réalisation : 2006 
  • Longueur : 2,25 km 
  • Sol traversé : –

Tunnel : Port de Miami, États-Unis 

Coût : 1,35 G$ Coût/km : 601 M$

  • Date de réalisation : 2014 
  • Longueur : 2,25 km 
  • Sol traversé : –

 

* Source : « Étude de faisabilité technique et des coûts sur le cycle de vie d’un tunnel entre les villes de Lévis et de Québec », Bruno Massicotte, HEC, 2016, laquelle se réfère à une étude d’Arup réalisée en 2008. Prix en $ CA de 2008. Ceux du tunnel québec-lévis sont en $ de 2021.

À VOIR AUSSI