/entertainment/stage
Navigation

Un rôle en France pour Philippe Touzel

PHILIPPE TOUZEL/LAURENCE LABAT
Photo courtoisie, Laurence Labat Philippe Touzel est le seul Québécois de la distribution de Je vais t’aimer.

Coup d'oeil sur cet article

Philippe Touzel continue de faire sa marque en France. Après un premier rôle dans Ghost le Musical en 2019, le Québécois rejoint maintenant la distribution de Je vais t’aimer, une comédie musicale basée sur l’œuvre de Michel Sardou. 

• À lire aussi: La vedette de la pop Ariana Grande s’est mariée

• À lire aussi: Les hauts et les bas de Laurent Paquin

Philippe Touzel avoue être « soulagé » à l’idée de remonter sur scène à compter d’octobre prochain. Installé en France depuis près de deux ans, le Québécois comptait y lancer sa carrière avec, comme tremplin, un rôle dans la très attendue comédie musicale Ghost.

La pandémie a toutefois freiné son élan, forçant l’arrêt des représentations en mars 2020.  

« Ça faisait bizarre d’être ici et de ne pas pouvoir travailler », laisse tomber Philippe Touzel en entretien au Journal

Double fonction

Puis, le téléphone a sonné. Au bout du fil, Serge Denoncourt lui offrait un défi de taille : se joindre à la distribution de son nouveau projet, Je vais t’aimer, avec une double fonction. Car, en plus de faire partie de l’ensemble, Philippe Touzel est la doublure des trois personnages masculins principaux. 

En d’autres mots, il peut être appelé à remplacer l’un de ces acteurs à tout moment. 

« C’est certain que ça implique beaucoup de travail ; je dois apprendre quatre rôles et suivre leur évolution tout au long de la tournée. Mais c’est un défi d’acteur super intéressant. Et ça permet aussi d’enlever une partie de la pression qui vient avec un projet comme celui-ci », nuance-t-il. 

Bien que l’intrigue de Je vais t’aimer soit construite à partir des titres de Michel Sardou, elle ne retrace pas le parcours du célèbre chanteur. On y suivra plutôt les tribulations d’un groupe d’amis français à travers quatre décennies. 

Philippe Touzel est pour l’instant le seul Québécois de la distribution. L’équipe de création de Je vais t’aimer compte toutefois plusieurs artistes de chez nous, à commencer par Serge Denoncourt, qui signe le livret et la mise en scène, et Nico Archambault, qui cosigne les chorégraphies avec sa conjointe, Wynn Holmes.

À VOIR AUSSI...