/misc
Navigation

3e lien: ce projet est une erreur historique

3e lien: ce projet est une erreur historique
Photo Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

Un des arguments du gouvernement pour la défense du tunnel Québec-Lévis se présente ainsi : il faut « corriger l’erreur du passé » d’avoir construit deux ponts l’un à côté de l’autre.

L’ennui est que ce projet, nommé Réseau express de la Capitale, présenté hier, créera plusieurs « erreurs historiques ».

Bretelles !

Parfois, même, il a le triste génie d’en recréer. Les fameuses bretelles conduisant à l’autoroute Dufferin-Montmorency – elle-même une erreur historique à certains égards – ont été démolies en 2007, dans une ère salutaire de débétonnisation de Québec.

Elles conduisaient tout droit dans la falaise où un kilomètre de tunnel avait commencé à être construit dans les années 1970. Ce projet, qui découlait du délirant plan de développement autoroutier Jobin & Vandry de 1968, fut heureusement abandonné. Il aurait, entre autres, fait sortir une autoroute au bas des plaines d’Abraham.

Or, en 2021, sur une petite musique guillerette de vidéo promotionnelle, le gouvernement Legault nous présente des dizaines de voitures roulant gaiement au sortir de la falaise, au-dessus de Saint-Roch et dans Saint-Roch !

Précisément là où des gens du quartier, dans les années 1990, avaient, pour combattre la grisaille autoroutière, fait un petit jardin qu’on avait appelé l’« Îlot fleuri ». Ce pauvre quartier pauvre, au chevet duquel tant de gouvernements, d’administrations municipales, d’entrepreneurs, se sont penchés pour lui redonner vie ces dernières décennies, recevra un autre coup dur par le 3e lien.

Comme l’entourage d’ExpoCité, où émergera l’entrée/sortie du fameux tunnel ; type d’ouvrages routiers hideux qui vous gâche un paysage pour 100 ans, entre autres en raison des tours d’aération.

Mais qui se soucie de ces quartiers dans la banlieue et à la CAQ ? On y vote Québec solidaire ! Pas de problème de les traverser en vitesse, d’y laisser plein de microparticules polluantes.

Labeaume

C’est justement après avoir confié qu’il ignorait où exactement sortirait le 3e lien dans Saint-Roch, mais aussi près du Centre Vidéotron, que Régis Labeaume a carrément quitté la conférence de presse, hier ! Son malaise était palpable.

Dans l’entourage du premier ministre Legault, on jure que « c’était convenu [...] qu’il doive quitter avant la fin du point de presse pour se rendre à la séance du conseil municipal ».

Si l’affaire lui avait vraiment plu, parions que le maire aurait motivé son absence. Ça n’aurait pas été un précédent... On comprend que M. Labeaume a accepté le compromis pour obtenir ses interconnexions avec le tramway.

Coûts

En plus de multiplier les erreurs historiques (croissance du parc automobile, étalement urbain débridé), ce projet coûtera horriblement cher. C’est tout ce qu’on peut dire, car, actuellement, les évaluations sont vraiment floues : entre 6 et 7 milliards $. Peut-être 10 !

Il y a là une sorte de manque de sérieux. Le fédéral voudra-t-il vraiment déplier 3 ou 4 milliards $ pour une sorte de grosse voie réservée qui servira quelque 10 000 personnes par jour ? Un tunnel (quatre fois long comme Louis-Hippolyte-La Fontaine, à Montréal) dans une ville qui a déjà un des ratios les plus élevés – voire le plus élevé – de kilomètres d’autoroute par habitant ? Ne pourrait-on pas faire mieux avec 10 milliards de $ ? Poser la question...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.