/finance/business
Navigation

Hausse du prix de 1827 produits dès dimanche à la SAQ

La SAQ prévoit d’autres «ajustements» le 18 juillet

Coup d'oeil sur cet article

La Société des alcools du Québec (SAQ) haussera, dès ce dimanche, le prix de 1827 produits courants, vins et spiritueux. La direction refuse toutefois de dévoiler le nombre de produits achetés par lots qui seront également touchés par des augmentations.​

• À lire aussi: Pas moins de 127 cadres nommés par l’État mieux payés que le PM

À la fin avril, en commission des finances publiques à l’Assemblée nationale, la présidente de la SAQ, Catherine Dagenais, avait révélé que les produits provenant de l’Europe allaient coûter plus cher en raison de la « crise dans le transport maritime », ce qui a fait bondir la facture des frais de transport. 

Cette situation se serait fait sentir, ces derniers mois, surtout pour les produits provenant de l’Europe et de la Nouvelle-Zélande. La SAQ affirme avoir dû éponger, jusqu’à présent, trois hausses de la part de transporteurs. 

Au total, sur les 3113 produits en approvisionnement continu disponibles sur les tablettes de la SAQ, 1827 vont enregistrer une augmentation la fin de semaine prochaine. La direction chiffre la hausse moyenne à 0,30 $. 

Cette donnée ne tient toutefois pas compte des changements de prix qui seront également appliqués sur les produits achetés par lots, soit les arrivages ponctuels. La direction préfère taire de nouveau ces chiffres.

En août 2020, alors que la SAQ parlait publiquement d’une augmentation de prix sur 1828 produits en approvisionnement continu, avec les produits par lots, ce sont 3400 vins et spiritueux qui avaient été revus à la hausse.

Les raisons

La SAQ attribue ces nouveaux changements tarifaires aux demandes des producteurs touchés par la pandémie, aux impacts du transport maritime et à l’augmentation annuelle des taux des droits d’accise du fédéral.

L’appréciation du dollar canadien a aussi pesé dans les négociations. La SAQ dit avoir fait des gains sur les produits négociés en devises étrangères. 

En raison de la demande de révision des tarifs pour le transport maritime, la SAQ prévoit déjà devoir réaliser un nouvel ajustement de prix « exceptionnel » le 18 juillet prochain. Impossible toutefois, pour le moment, de savoir combien de produits devraient être touchés.

La SAQ estime que deux des trois premières augmentations imposées par les transporteurs auront un impact combiné sur un an de 24 millions $ sur ses finances.

« L’imposition de surcharges par nos transitaires sur nos frais de transport, et ce, malgré des ententes à long terme nous protégeant des fluctuations du marché, génère des coûts supplémentaires pour la SAQ », a mentionné Mme Dagenais, qui n’écarte pas la possibilité que son organisation doive encaisser de nouvelles hausses ces prochains mois.

Rappelons que depuis 2017, la SAQ permet à ses fournisseurs d’augmenter ses prix en mai et en novembre. Au printemps 2020, en raison de la COVID-19, la direction avait choisi de repousser les changements tarifaires à l’été.

Plusieurs aussi à la baisse

Dans un communiqué, la SAQ se félicite d’avoir limité la prochaine hausse de tarifs, alors que les prix à la consommation sont en progression dans plusieurs secteurs. D’ailleurs, des 3113 produits courants et de spécialité, 700 coûteront moins cher dès dimanche. La baisse moyenne sera de 0,33 $.

« Nos équipes dédiées à la gestion de l’offre possèdent une fine connaissance des différents marchés et des produits. Ils sont en lien avec les producteurs, fournisseurs et agents – ici comme ailleurs dans le monde – et négocient de manière serrée pour offrir à nos clients les prix parmi les plus bas au Canada, année après année », a affirmé Mme Dagenais.

L’AJUSTEMENT DE PRIX DU 23 MAI À LA SAQ        

  • 1827 produits plus chers.     
  • L’augmentation moyenne sera de 0,30 $ (1,21 %).    
  • 700 produits moins chers. La baisse moyenne sera de 0,33 $ (1,5 %).    
  • 586 produits verront leur prix demeurer stable.        

Source : SAQ

À VOIR AUSSI