/news/politics
Navigation

Ce sera « assez complexe » prévient Régis Labeaume

Le maire se dit «préoccupé» par les deux sorties du tunnel du côté de Québec

Ce sera « assez complexe » prévient Régis Labeaume
Photo d'archives, Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Disposant de peu de détails sur les sorties nord et est du tunnel Québec-Lévis, Régis Labeaume se dit « préoccupé » et prévient le gouvernement Legault que les travaux seront « assez complexes ».

• À lire aussi: Troisième lien: trop cher et inutile, soutiennent les groupes environnementaux

• À lire aussi: [VIDÉO] 3e lien: un tunnel de 6 à 10 G$ d’ici 10 ans

• À lire aussi: Réseau express de la Capitale: Labeaume satisfait, Lehouillier aux anges

• À lire aussi: Tunnel Québec-Lévis: une «aberration», estiment des citoyens

C’est ce dont le maire de Québec a convenu, mardi, en marge d’un point de presse, au lendemain de l’annonce des détails du futur troisième lien. 

« Effectivement, il y a une sortie du côté est, et pour eux [le gouvernement] ça sort sur Dufferin-Montmorency. Si vous me demandez exactement où ça sort, je ne le sais pas non plus. C’est bien délicat ces sorties-là et c’est assez complexe. C’est pas 90 degrés, une sortie. Ça en prend large », a-t-il laissé tomber. 

Le tunnel Québec-Lévis prévoit deux sorties du côté de Québec, soit sur Dufferin-Montmorency et dans le secteur d’ExpoCité.
Illustration courtoisie ville de Québec
Le tunnel Québec-Lévis prévoit deux sorties du côté de Québec, soit sur Dufferin-Montmorency et dans le secteur d’ExpoCité.

D’après lui, « ils ont dû faire des calculs. Ils ont dû faire des enquêtes d’achalandage, etc. [...] Il y a beaucoup de travail à faire et ça ne se fera pas en deux temps trois mouvements. On ne connaît pas leurs intentions précises ». 

  • Écoutez l'entrevue du ministre des Transports, François Bonnardel, avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

À ses yeux, la priorité est donc de « déterminer les issues des voies souterraines et de respecter les quartiers aux alentours. Ça adonne bien, je suis moi-même un citoyen de Saint-Roch. Ça me préoccupe un peu ».

interrogations sur la sortie nord

Pour la sortie principale du tunnel – prévue sommairement dans le secteur d’ExpoCité –, le maire Labeaume s’est d’abord dit soulagé d’apprendre qu’elle sera située plus au nord que ce qui avait initialement filtré. 

« On voulait que ce soit au nord de la rivière Saint-Charles. C’était primordial. On ne voyait pas comment ça pouvait sortir au sud de la rivière Saint-Charles », a-t-il affirmé. 

Cela dit, il a admis qu’il reste beaucoup de travail à faire et a même laissé entendre qu’il « ne voit pas ça [la sortie] » sur les terrains précis d’ExpoCité. 

Interrogé sur « le gain net » du tunnel Québec-Lévis, le maire Labeaume a énuméré trois avantages : les bus empruntant le 3e lien vont se connecter au tramway dans deux stations (Jean-Paul L’Allier et ExpoCité), la possibilité de réaliser le projet de boulevard urbain dans la portion sud de Laurentienne ainsi que l’ajout de plus de 100 km de voies réservées ou dédiées à Québec. 

Ce sera « assez complexe » prévient Régis Labeaume
Illustration d'archives

Ajout de voies

D’autre part, le maire a insisté pour dire que l’ajout projeté d’une voie sur la 1re Avenue doit être fait en harmonie avec la revitalisation projetée de cette artère qui traverse Limoilou et Charlesbourg. 

« Il y a un Métrobus (801) qui passe là et ça a l’air assez efficace. L’idée est [de savoir] comment investir pour que ce soit encore plus efficace, a-t-il signalé. Est-ce qu’on a là une voie réservée ? Est-ce qu’on a là une voie dédiée ? Est-ce que ce sera en axial, c’est-à-dire au centre ? Est-ce que ce sera en latéral, sur chaque côté ? ».

Interrogé sur les raisons qui l’ont poussé à quitter le point de presse de lundi après-midi avant sa fin, M. Labeaume a assuré qu’il ne fallait y voir aucun message politique. 

« On a averti tout le monde. C’était clair pour tout le monde [...] Ne voyez pas ce qui n’existe pas », a-t-il mentionné en répétant qu’il devait faire une importante déclaration sur le vivre-ensemble lors du conseil municipal de 17 h. 

Un accueil favorable au projet  

 

« Un troisième lien avec un pôle de transport en commun fort qui permet de connecter les deux rives et le réseau structurant de la capitale, c’est un gain pas juste pour Fleur de Lys, mais aussi pour Limoilou, Vanier, ExpoCité, le Centre de foires, le Grand Marché et l’IRDPQ. »

— William Trudel, propriétaire de Place Fleur de Lys

« Nous reconnaissons que le projet [de troisième lien] constitue une certaine amélioration par rapport au projet initial annoncé, mais il devrait continuer d’évoluer. »

— Le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM)

À VOIR AUSSI     

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.