/news/education
Navigation

COVID-19: pas de hausse de cas dans les écoles de Québec depuis le retour en classe

Coup d'oeil sur cet article

À Québec, le retour en classe se passe plutôt bien sur le front de la COVID-19 : aucune hausse de cas n’est constatée depuis deux semaines, mais la situation est toutefois différente sur la Rive-Sud.

• À lire aussi: Retour sur les bancs d'école: les étudiants soulagés, mais inquiets

Dans les établissements du Centre de services scolaire des Découvreurs, on comptait un peu plus de 10 cas parmi les élèves et les membres du personnel en date du vendredi 30 avril, c’est-à-dire tout juste avant le retour en classe qui s’est amorcé le lundi suivant dans les écoles primaires.

Deux semaines plus tard, le 14 mai, le nombre de cas avait diminué puisqu’on en comptait moins de 10, alors que les élèves du secondaire étaient de retour en classe depuis cinq jours. « C’est très encourageant », indique son porte-parole, Marc Lalancette.

Au Centre de services scolaire des Premières-Seigneuries, la situation est stable : moins de cinq cas étaient recensés tout juste avant le retour en classe et ce scénario est resté le même deux semaines plus tard.

Du côté du Centre de services scolaire de la Capitale, on recensait en date du 14 mai moins de cinq cas. Les chiffres similaires n’ont toutefois pas été compilés pendant la période de fermeture.

Depuis le retour en classe, le nombre de cas quotidiens est à la baisse dans la capitale nationale, si bien que la propagation du virus dans le réseau scolaire semble suivre la courbe de la transmission communautaire.

Les élèves du primaire doivent par ailleurs porter le masque en tout temps à l’école, y compris en classe, depuis leur retour le 3 mai.

Sur la Rive-Sud

La situation est toutefois différente sur la Rive-Sud, où la transmission communautaire était plus importante pendant cette période que dans la capitale nationale.

Au 30 avril, le Centre de services scolaire des Navigateurs recensait cinq élèves et un membre du personnel déclarés positifs dans six écoles.

Deux semaines plus tard, ce nombre avait grimpé à 28 élèves et trois membres du personnel dans 23 écoles. 

Parmi ces cas positifs, on dénombre au moins une éclosion, ce qui implique que la transmission du virus s’est produite à l’intérieur de l’école. 

À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.