/qubradio
Navigation

Décès de Gilles Lupien: «C’est comme si je perdais mon filet de sécurité», dit Enrico Ciccone

Gilles Lupien dans l'uniforme du Canadien de Montréal à la fin des années 70.
Photo d'archives Gilles Lupien dans l'uniforme du Canadien de Montréal à la fin des années 70.

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il a remporté deux Coupes Stanley, Gilles Lupien sera davantage reconnu pour son travail auprès de jeunes joueurs, estime Enrico Ciccone.

• À lire aussi: Le décès de Gilles Lupien plonge le monde du hockey dans le deuil

• À lire aussi: «Il a démontré jusqu'à la dernière minute l'homme qu'il était»

• À lire aussi: «Gilles connaissait son rôle et on n’avait pas besoin de lui dire» - Guy Lafleur

Le jour même de son départ vers les soins palliatifs, Gilles Lupien a pris la décision de payer les études de tous ses protégés au terme de leur carrière dans le hockey junior, a révélé celui qui est désormais député de Marquette à l’Assemblée nationale.

«Il s’en allait mourir et il pensait encore à ses jeunes avant de partir. Au moins, j’ai eu le privilège d’avoir été à ses côtés à la fin», a raconté Enrico Ciccone, encore émotif, au micro de Mario Dumont.

«Il disait: "les joueurs de hockey, il faut s’aider entre nous autres, parce que personne ne va nous aider".» 

  • Écoutez l'entrevue d'Enrico Ciccone au micro de Mario Dumont sur QUB radio:  

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.