/news/provincial
Navigation

Québec-Lévis: une pétition contre le troisième lien obtient plus de 25 000 signatures en moins de 48 heures

Coup d'oeil sur cet article

Une pétition lancée par la coalition nationale Non au troisième lien, mardi matin, a atteint plus de 25 000 signatures en moins de 48 heures. 

• À lire aussi: Tunnel Québec-Lévis: le maire Lehouillier assure qu’il se battra pour du financement fédéral

• À lire aussi: Attaques sur l'éthique: Régis Labeaume dénonce les propos de Jean-François Gosselin

• À lire aussi: Sortie du tunnel: les impacts du 3e lien inquiètent à Vanier

Depuis mardi, les citoyens, les organisations et les groupes écologiques qui s’opposent au projet autoroutier peuvent exprimer leur désaccord en signant la pétition sur le site nonautroisiemelien.quebec.

Les signataires considèrent que le projet de troisième lien entre les villes de Québec et de Lévis est «un gaspillage de fonds publics», «une infrastructure injustifiée» ou encore «une menace à l’environnement et à l’aménagement du territoire». Plus de 25 000 citoyens, organisations et groupes écologiques ont signé cette pétition.

«Cette mobilisation rapide de citoyennes et citoyens montre bien l’ampleur de l’indignation entourant ce projet autoroutier injustifié de près de 10 milliards de $», a déclaré la coalition nationale Non au troisième lien, dans un communiqué.

La campagne Non au troisième lien a été initiée par Accès transports viables, le Conseil régional de l’environnement - région de la Capitale-Nationale, Équiterre, la Fondation David Suzuki, Trajectoire Québec et Vivre en Ville.

À voir aussi