/opinion/blogs
Navigation

Ça y est, c’est fait!

La gentille étudiante, prénommée Shamss, m’a dit de prendre une grande respiration, ce que j’ai fait.
Photo Véronyque Tremblay La gentille étudiante, prénommée Shamss, m’a dit de prendre une grande respiration, ce que j’ai fait.

Coup d'oeil sur cet article

Enfin, à 12h30, c’était mon tour. Ça fait des semaines que je vois des photos sur les médias sociaux avec des gens tellement heureux d’être vaccinés, j’avais donc hâte, moi aussi, de vivre cette expérience au Centre de foires de Québec.

Je peux confirmer la grande majorité des témoignages très positifs que nous avons entendus, c’est vraiment bien organisé. 

En moins de 30 minutes, tout était fait: accueil, désinfection des mains, remise d’un nouveau masque, carte d’assurance maladie scannée, réponses aux questions sur mon état de santé, piqûre et temps d’attente de 15 minutes. Ce serait malhonnête de ma part de critiquer quoi que ce soit.

Tout le monde était de bonne humeur, accueillant, avenant, à son affaire et zéro attente. Bravo! Même la piqûre avec le vaccin de Pfizer n’a pas fait mal. La gentille étudiante, prénommée Shamss, m’a dit de prendre une grande respiration, ce que j’ai fait. Je m’attendais au moins à un pincement, mais sans blague, je n’ai rien senti, encore moins qu’une piqûre de moustique, aucune douleur.

Comme demandé, j’ai ensuite respecté la pause de 15 minutes et en partant, comme tous les autres vaccinés du jour, j’ai reçu en cadeau une boîte de 50 masques chirurgicaux jetables, gracieuseté du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Dans trois semaines, ma première dose aura atteint sa pleine efficacité.

Ma deuxième dose est prévue le 11 septembre, une date tristement mémorable en raison des attentats de 2001, je ne vais donc pas l’oublier.

Pour tous ceux et celles qui n’ont pas encore été vaccinés, soyez rassurés, ça se passe vraiment bien.