/news/coronavirus
Navigation

Gros party devant le poste de police

Plusieurs centaines de personnes ont profité du beau temps pour se rassembler au parc Victoria samedi soir

Parc Victoria
Photo Agence QMI, Marc Vallières Le parc Victoria avait des allures de gros party samedi soir. Le beau temps a attiré plusieurs centaines de personnes.

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs centaines de personnes ont convergé vers le parc Victoria, à Québec, samedi soir, dans une ambiance festive. Même si la distanciation et le masque n’étaient pas la règle, la plupart des personnes rencontrées ne semblaient pas du tout inquiètes. 

Jeunes et moins jeunes se sont rassemblés autour d’une bière, d’un joint ou d’un pique-nique. Musique, danse et beer-pong étaient au rendez-vous, lors du passage du Journal, vers 20 h. 

Au moins une courte bagarre a eu lieu entre quelques individus, mais c’était surtout dans la bonne humeur que les gens se sont réunis. Alors que certains groupes respectaient les distances, d’autres en faisaient complètement fi. Certains affirmaient être déjà vaccinés, d’autres non. 

« Quand je viens ici, j’ai l’impression que la COVID n’existe plus », confie Christopher Lemieux, 23 ans, venu de Beauce faire du skateboard à Québec avec des amis. Il avait déjà vu des images sur les réseaux sociaux de l’ambiance au parc Victoria ces derniers temps et s’y est rendu avec plusieurs amis pour en profiter. 

« Vraiment le fun »

Rappelons que les rassemblements extérieurs ne sont toujours pas permis en zone rouge, comme c’est le cas pour la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches. 

Des activités de sport et loisirs sans contact sont permises dans les lieux publics pour les personnes d’une même adresse ou un maximum de huit personnes de résidences différentes.

« C’est vraiment le fun », lance aussi Catherine, 24 ans, observant que les policiers semblaient tolérants. Ce n’était pas la première fois qu’elle se rendait au parc avec ses amis et que l’ambiance était à la fête. « J’espère que la majorité sont vaccinés », lance sa camarade Camille, 21 ans. 

Les policiers ont arpenté le parc, mais ne sont pas intervenus malgré l’absence de distanciation dans plusieurs groupes.
Photo Agence QMI, Guy Martel
Les policiers ont arpenté le parc, mais ne sont pas intervenus malgré l’absence de distanciation dans plusieurs groupes.

Des policiers étaient présents sur les lieux. La centrale de police est située à deux pas du parc. 

« Pendant tout le long de la pandémie, j’étais inquiète, mais avec le vaccin je le suis moins » , relate Matilde Matkovic, 39 ans, qui respectait la distanciation avec son entourage. 

Des groupes étaient assis en cercle, à des distances convenables, durant la soirée, a-t-elle fait remarquer. 

Le Service de police de la Ville de Québec confirme que ce n’est pas la première fin de semaine que les gens se rassemblent sur les lieux. 

À Montréal aussi

À la plage du parc-nature du Cap–Saint-Jacques, dans l’ouest de Montréal, le chaud soleil et la belle température ont attiré plus de 300 fêtards.
Photo Martin Alarie
À la plage du parc-nature du Cap–Saint-Jacques, dans l’ouest de Montréal, le chaud soleil et la belle température ont attiré plus de 300 fêtards.

Ce n’est pas qu’à Québec que les gens ont profité du beau temps. Des centaines de fêtards se sont rassemblés samedi sans respecter les consignes sanitaires, sur une plage de Montréal supposément fermée, où il n’y avait aucune surveillance policière ou d’employés en fin de journée. 

Alcool, musique, câlins, danse et aucun masque : voilà à quoi ressemblait la plage du parc-nature du Cap–Saint-Jacques.

Inquiétant

La situation ne rassure pas le Dr Jacques Lapierre, virologue à la retraite. 

« Les variants sont très contagieux. Aucune distanciation est respectée. Pas de port de masque en plus. C’est évident qu’à l’extérieur, le virus est beaucoup dilué. Mais il y a toujours des risques. Surtout que les jeunes viennent tout juste de recevoir leur dose. Ça prend des semaines avant d’être efficace. » 

Plus tôt cette semaine, le ministre de la Santé, Christian Dubé, avait pourtant critiqué le comportement de fêtards à la plage d’Oka, prévenant que les plages ne doivent pas devenir les prochains gyms ou karaokés.

- Avec la collaboration de Francis Pilon et l’Agence QMI

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres