/news/coronavirus
Navigation

Éclosion de COVID-19 : le proprio du Méga Fitness Gym refuse de prendre le blâme

Coup d'oeil sur cet article

Le Méga Fitness Gym serait à l’origine de presque 700 infections et d’une dizaine de décès liés à la COVID-19, mais son propriétaire refuse toujours d’être pointé du doigt alors que son établissement rouvrira ses portes lundi.

• À lire aussi: Le Mega Fitness Gym mis à l’amende deux fois avant l’éclosion

• À lire aussi: Un client du Méga Gym mort après avoir eu la COVID-19

L’éclosion du centre d’entraînement situé dans le quartier Duberger-Les Saules, à Québec, a engendré directement 225 cas, six hospitalisations et un décès, d’après le document obtenu par TVA Nouvelles.

Dan Marino.
Propriétaire du
Méga Fitness Gym
Photo d'archives
Dan Marino. Propriétaire du Méga Fitness Gym

S’ajoutent à cela pas moins de 70 éclosions secondaires, notamment celle du Séminaire Saint-François qui a engendré 123 cas positifs. Ce dernier a dû fermer ses portes le 29 mars, presque au même moment que le Méga Fitness Gym.   

  • Écoutez la chronique de Geneviève Pettersen avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:  

« Cinq ou six imbéciles »

Ces éclosions secondaires ont mené à 461 cas secondaires, à huit hospitalisations et à neuf décès. Elles ont touché des commerces, des garderies, des résidences, des restaurants, des centres de divertissements, des chantiers, ainsi que le réseau de la santé. 

  • Écoutez La rencontre Dutrizac-Dumont sur QUB radio:   

« C’est l’exemplification de ce qui peut arriver quand plusieurs personnes non vaccinées, qui se croient peu concernées par la maladie, se retrouvent ensemble », déplore le chef des soins intensifs à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, le Dr Mathieu Simon.

Le Méga Fitness Gym accueillera de nouveau des clients dès lundi
Photo courtoisie
Le Méga Fitness Gym accueillera de nouveau des clients dès lundi

Parmi les victimes probables du laxisme des mesures sanitaires au sein de l’établissement, on retrouve Étienne Desrochers-Jean, 40 ans. 

Membre du gym, il est décédé le 5 avril, mais le coroner doit encore établir s’il a contracté le virus à cet endroit.

Malgré tout, même s’il a été interpellé à plusieurs reprises par la Santé publique et qu’il a minimisé la pandémie, le propriétaire du Méga Fitness Gym, Dan Marino, refuse de porter le chapeau pour cette propagation fulgurante du virus. Selon lui, ce sont surtout certains clients réfractaires aux mesures qui sont dans le tort.

Refusant nos demandes d’entrevues, il a confié à d’autres médias de Québec qu’il prenait une partie du blâme, « mais il ne faut pas nous accuser pour cinq ou six imbéciles qui se promenaient dans le gymnase sans masque ».

Pas de mesures

Pourtant, le directeur régional de santé publique, le Dr André Dontigny, confirme que c’est le manque d’application des mesures sanitaires au sein de l’établissement qui a entraîné sa fermeture forcée.

  • Écoutez la chronique judiciaire de l’ex-juge Nicole Gibeault à QUB radio

« La meilleure façon de s’assurer qu’il n’y ait pas de propagation, c’est que le lieu ne soit pas ouvert. On avait là un lieu où les mesures n’étaient pas mises en place. »

Invité à réagir, le premier ministre François Legault a rappelé que les gyms pouvaient rouvrir lundi dans la région de Québec, mais que les mesures sanitaires doivent absolument être respectées.

«J'espère qu'il aura appris de ses erreurs», a pour sa part soutenu la ministre Geneviève Guilbault en parlant de Dan Marino.

- Avec Alain Laforest, TVA Nouvelles

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.