/news/politics
Navigation

Lever l’urgence sanitaire est «impossible» avant fin août, dit Legault

Coup d'oeil sur cet article

Lever l’état d’urgence sanitaire est «impossible» avant la vaccination avec deux doses d’une majorité de la population, a dit François Legault en réponse aux partis d’opposition qui le pressent de présenter rapidement un plan pour en sortir. 

• À lire aussi: La plupart des régions en zone orange dès lundi, Montréal et Laval restent au rouge jusqu’au 7 juin

«Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que, dans les mesures d'urgence, il y a toutes les consignes, le port du masque, le respect d'un mètre ou deux, la fermeture de parcs quand il y a exagération, a affirmé le premier ministre, mardi. On l'a dit, on ne pense pas qu'on va pouvoir vraiment déconfiner puis enlever toutes les mesures avant que tout le monde ait deux doses.»

L'état d'urgence sanitaire, décrété en mars 2020 et constamment renouvelé par décret depuis, c’est-à-dire sans consulter tous les députés de l’Assemblée nationale, octroie des pouvoirs exceptionnels au gouvernement, dont la possibilité de signer des contrats de gré à gré.

Selon les informations rapportées par «Le Journal de Québec» samedi dernier, Québec souhaite le maintenir au moins jusqu’à la fin août pour permettre aux policiers d’empêcher les rassemblements illégaux et assurer le bon fonctionnement de l’opération vaccination.

Mais le Parti québécois presse le gouvernement Legault de présenter un plan pour en sortir d’ici la fin de la présente session parlementaire, à la mi-juin.

Mardi, le chef du parti, Paul St-Pierre Plamondon, s’est inquiété de voir la province être privée de «démocratie puis des contrepoids qui sont normaux dans une gouvernance démocratique».

«L'urgence sanitaire, c'est lorsqu'il y a une urgence, une situation qui est hors de contrôle, qui menace la sécurité des gens. Donc, on va tenter de s'entendre avec le gouvernement sur ces critères objectifs là cette semaine, parce que ce n'est pas à la discrétion du gouvernement [de la renouveler ou non]», a-t-il expliqué.

Selon la cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, le gouvernement n’a pas fait la démonstration jusqu’ici de la nécessité de garder en place cette mesure.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

«Avec le déconfinement, je vois mal comment on peut déconfiner le Québec au complet puis garder encore l'urgence sanitaire», a-t-elle dit quelques heures avant le commentaire de François Legault sur le sujet.

«On pense donc que la fin de l'urgence sanitaire pourrait permettre de retrouver une pleine démocratie et surtout permettre à des travailleuses de pouvoir avoir accès à leurs congés», a indiqué la co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé.

Elle faisait alors référence à un décret, adopté grâce à l’état d’urgence sanitaire, qui permet aux gestionnaires du réseau de la santé de suspendre ou d'annuler les vacances de leur personnel pour éviter les bris de services.

À VOIR AUSSI  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.