/news/transports
Navigation

Panneaux cachés pour un traversier trop populaire

traverse Oka-Hudson
Photo Cédérick Caron Un des panneaux de signalisation de la traverse en bateau placardé le long de la route 342 pour éviter trop d’achalandage.

Coup d'oeil sur cet article

La fermeture du pont de l’Île-aux-Tourtes a tellement fait augmenter la popularité du petit traversier entre les villes d’Oka et Hudson que cette dernière a demandé à ce qu’on cache les panneaux routiers indiquant le chemin pour s’y rendre.

• À lire aussi: Pont de l’Île-aux-Tourtes: la circulation reprendra lundi... en partie

• À lire aussi: Des départs supplémentaires pour le train Exo1 Vaudreuil-Hudson

• À lire aussi: Pont de l’Île-aux-Tourtes: lourdes pertes pour les camionneurs

« Ce matin, c’est plus achalandé qu’à l’habitude, mais ça n’a rien à voir avec jeudi et vendredi dernier, raconte le propriétaire de la Traverse Oka-Hudson, Claude Desjardins. Nous avions de 2 h à 2 h 30 d’attente à partir d’Hudson pour monter à bord. Généralement, quand il y a un fort achalandage, on parle de 40 minutes à 1 h 15. » 

Claude Desjardins<br>
<i>Traverse Oka-Hudson</i>
Photo Cédérick Caron
Claude Desjardins
Traverse Oka-Hudson

Comme c’est souvent le cas lors d’accidents majeurs ou d’importantes congestions en raison de travaux, le trafic a tendance à bifurquer vers le petit traversier, qui est en service depuis 1909. 

Trop de véhicules

Lors du passage du Journal sur la petite embarcation pouvant accueillir 21 voitures, plusieurs automobilistes mentionnaient prendre la traverse en raison de la fermeture du pont. 

Ce fort achalandage a créé des débordements de circulation dans les rues d’Hudson. La Sûreté du Québec et une firme privée ont même été appelées en renfort afin de gérer le trafic. 

« On a été débordés. Notre réseau routier n’est pas capable d’absorber un tel trafic. Nous travaillons avec le ministère des Transports et avons convenu de faire couvrir la signalisation », explique le maire d’Hudson, Jamie Nicholls.

Il estime que la traverse ne doit pas faire partie des solutions aux problèmes liés à la fermeture du pont de l’Île-aux-Tourtes.