/misc
Navigation

La mise en scène hygiénique à l’épicerie doit cesser

Man hand disinfecting shopping cart with alcohol spray for corona virus or Covid-19 protection
Photo stock.adobe.com (galitskaya)

Coup d'oeil sur cet article

Depuis le début de la pandémie, nos visites au supermarché sont marquées par un nombre incalculable de préposés qui nettoient tout: chariots, poignées, courroies de caisses, tout. C’est le théâtre de l’hygiène, et l’objectif principal est de s’assurer que les clients se sentent en sécurité.

Les épiciers n’avaient pas le choix. Encore aujourd’hui, presque deux clients sur cinq ont peur d’attraper le virus en visitant le supermarché. Mais plusieurs experts s’accordent maintenant pour dire qu’il est temps de cesser le nettoyage excessif des objets en magasin, après un an et demi de pandémie.

L’une des raisons principales est bien sûr l’environnement. L’obsession de l’hygiène des objets génère plus de déchets. Chiffons, produits chimiques, outils, les marchands achètent une quantité folle de produits depuis presque 18 mois maintenant. De plus, certains produits nettoyants ne sont pas nécessairement bons pour l’environnement et, dans certains cas, la surutilisation abîme la surface des équipements.

L’autre raison concerne les coûts additionnels et leurs effets sur le prix de notre panier d’épicerie. Les mesures sanitaires entraînent plus de dépenses pour nos marchands et, en fin de compte, c’est nous qui payons. Et les prix des aliments ont déjà augmenté quelque peu depuis le début de la pandémie.

Depuis le début de la crise, la science a fait son travail pour mieux saisir et comprendre les risques de contamination. Nous savons maintenant que les risques de contracter le virus lors d’une visite dans un magasin ne sont pas très élevés. Une étude allemande publiée le mois dernier suggère que la probabilité d’être victime d’un accident de voiture est plus grande que celle de contracter un virus dans un supermarché. Le Centre for Disease Control, aux États-Unis, a aussi déterminé que les risques sont minimes.

Maintenir un certain niveau de propreté a toujours été une priorité pour les distributeurs alimentaires, même avant la pandémie. Ces entreprises sont toujours à un rappel, à un incident près de fermer leurs portes ou de subir d’importantes pertes financières si leurs locaux ne sont pas assez propres. La salubrité et l’innocuité des aliments sont cruciales en alimentation. Alors, la pandémie a simplement amené son lot d’actions quotidiennes, plus visibles pour les clients afin qu’ils se sentent en sécurité. Mais les risques sont probablement les mêmes pour tout le monde, qu’on veuille l’admettre ou non.

Nous sommes moins malades ces temps-ci, surtout parce que nous nettoyons nos mains plus souvent. Au lieu de mettre l’accent sur le nettoyage des objets, la Santé publique devrait s’assurer que la population continue d'adopter des pratiques d’hygiène rigoureuses après la pandémie. Par conséquent, les produits nettoyants à l’entrée pour les consommateurs qui veulent être propres pour leur visite, c’est une bonne idée.

Mais la mise en scène hygiénique que nous voyons depuis 16 mois doit cesser. Nous comprenons mieux les risques, et l’illusion créée par un personnel qui nettoie tout ne changera pas grand-chose. Avec la vaccination qui va bon train, notre souci pour l’environnement doit revenir à l’avant-plan.