/sports/opinion/columnists
Navigation

Frustrant pour Price

SÉRIES : Maple Leafs vs Canadiens
Photo Martin Chevalier Carey Price joue et se comporte comme un vrai leader.

Coup d'oeil sur cet article

Malgré les prouesses de Carey Price, le Canadien tire de l’arrière 3-1 dans sa série contre les Maple Leafs. Price fait son travail, mais ça doit être frustrant pour lui d’avoir si peu de soutien. Il est le seul qui se comporte en leader dans cette équipe sans identité. 

On ne peut rien reprocher au 31 et ce n’est pas de sa faute si le CH est au bord du gouffre. Il a eu les bons mots après la deuxième défaite, affirmant qu’il n’était pas frustré et qu’il croyait toujours en ses coéquipiers. Malheureusement, ces derniers l’ont laissé tomber avec un effort très décevant dans le 4e match. 

En tant qu’athlète, tu crois toujours pouvoir renverser la situation même si tu perds 3-1 dans une série, mais comme observateur, ça semble improbable et à ma prochaine chronique le Canadien sera vraisemblablement en vacances. 

Si au moins, on voyait une étincelle. Le gardien des Maple Leafs de Toronto, Jack Campbell, a fait du bon travail aussi, mais soyons honnêtes. Il n’a pas été très menacé par l’attaque du Canadien et par son jeu de puissance qui est 0 en 13. 

À part Price, je n’ai pas vu de leader chez le Tricolore. On peut parler des blessures, mais il y en a dans toutes les équipes et en séries, les joueurs doivent tout donner, surtout dans les formations négligées. Or, les Leafs sont bourrés de vedettes et en plus, ce sont eux qui travaillent le plus. Je crois aussi qu’ils se sont ralliés suite à la blessure de John Tavares. 

Indiscipline chronique 

Price donne une chance aux siens, mais l’effort de ses coéquipiers n’est pas à la hauteur. Impossible de réussir lorsque l’intensité n’est pas au rendez-vous et qu’en plus, on pèche par indiscipline tous les soirs. 

J’ai vu des entraîneurs mettre beaucoup de pression sur leurs joueurs pour éviter les mauvaises pénalités, mais le message de Dominique Ducharme ne passe pas à ce chapitre. 

Je ne sais plus quelle est l’identité du Canadien et même si Price dit les bonnes choses publiquement, il doit aussi se poser cette question. S’il veut vraiment gagner une coupe Stanley comme il le dit, il devra probablement déménager, car je ne vois pas la lumière au bout du tunnel à court ou moyen terme à Montréal.  

De plus, qu’est-ce qu’on dira de Price dans quelques années ? On dira qu’il n’a jamais emmené son équipe loin en séries, mais on oubliera qu’il n’a jamais eu le soutien adéquat.  

À date, son équipe a marqué quatre buts en quatre matchs. Contre les Flyers, l’été dernier, les Canadiens ont eu deux matchs de cinq buts, mais ils en ont marqué trois dans les quatre autres et ont été blanchis deux fois.  

Ils ont battu les Penguins en ronde de qualification, mais on sait tous qu’en temps normal, ils auraient raté les séries. En 2017 face aux Rangers, les Canadiens ont marqué 11 buts en six matchs, dont sept dans leurs deux victoires. 

La goutte de trop 

Je me demande si cette série contre les Leafs ne sera pas la goutte d’eau qui va faire déborder le vase dans le cas de Price. La chimie n’est pas au rendez-vous dans la formation bâtie par Marc Bergevin et ce n’est pas nouveau. À part le premier mois de la saison, il n’y a pas eu de grandes séquences. 

On a vu une certaine progression avec les acquisitions de Bergevin et quelques jeunes, mais encore une fois, on a surévalué l’équipe. Bergevin voulait faire des dommages en séries et nous sommes loin de ça. Le plus inquiétant n’est pas la défaite, mais la manière dont l’équipe perd. Ceci dit, ce n’est pas encore fini. 

Propos recueillis par Gilles Moffet 

Entrefilets 

Les Oilers en vacances 

SÉRIES : Maple Leafs vs Canadiens
Photo Martin Chevalier

La victoire des Jets de Winnipeg sur les Oilers d’Edmonton n’est pas une grande surprise, mais le balayage, oui. Connor McDavid n’a récolté qu’un maigre but dans cette série et il va bientôt ressentir la même pression qu’Alexander Ovechkin à ses débuts à Washington. Malgré une belle prestation du vénérable Mike Smith, en saison régulière et en séries, le directeur général des Oilers, Ken Holland, doit se dénicher un gardien de premier plan. C’est prioritaire. Le portier des Jets, Connor Hellebuyck, n’a donné aucune chance aux Oilers. On a vu pourquoi il est l’un des meilleurs de sa profession.  

L’Avalanche en mission 

SÉRIES : Maple Leafs vs Canadiens
Photo AFP

L’Avalanche du Colorado n’a fait qu’une bouchée des Blues de St. Louis et seul le gardien des Blues, Jordan Binnington, a empêché les siens d’être massacrés à répétition. L’Avalanche est en mission et ça promet pour le second tour, surtout s’ils affrontent les Golden Knights de Vegas qui jouaient contre le Wild, mercredi soir. Le repos sera bénéfique aux joueurs de l’Avalanche.  

Le pif des entraîneurs 

SÉRIES : Maple Leafs vs Canadiens
Photo AFP

Je n’aime pas le jeu de la chaise musicale avec les gardiens en séries, mais parfois ça s’impose. Joel Quenneville n’a pas eu peur d’envoyer le jeune Spencer Knight dans la mêlée chez les Panthers et ça lui a profité dans le match cinq. Il promet ce Knight. Barry Trotz a fait confiance à la recrue Ilya Sorokin après deux performances ordinaires de Semyon Varlamov. À l’inverse, Rod Brind’Amour (Caroline) et Dean Evason (Minnesota) ont résisté à la tentation de changer de gardien et ils ont reçu des bonnes réponses de la part d’Alex Nedeljkovic et de Cam Talbot respectivement.  

Ovechkin en colère 

SÉRIES : Maple Leafs vs Canadiens
Photo AFP

Les Capitals de Washington n’ont pas survécu longtemps face aux Bruins. La colère d’Alexander Ovechkin suite au but gagnant de Craig Smith en prolongation dans le troisième match démontre à quel point il déteste perdre.