/opinion/blogs/mechantsraisins
Navigation

Cinq vins pour (enfin) célébrer le déconfinement

Coup d'oeil sur cet article

Avec la période estivale qui semble bien installée et le déconfinement qui va s’accélérer, nous allons pouvoir renouer avec la joie de partager le vin en bonne compagnie.

J’ai donc pris soin de sélectionner des vins plus faciles, pas nécessairement plus simples, mais plutôt construits autour de l’acidité et de l’expression fruitée. Le genre de vin, en blanc comme en rouge, qu’on prendra soin de servir plus frais qu’à l’ordinaire. D’autant que dès qu’il fait plus chaud, le vin a tendance à monter rapidement en température (environ 1 °C par minute lorsqu’il est dans votre verre), ce qui fait ressortir l’alcool et masque son expression.

Buvez moins. Buvez mieux. 

Paul Jaboulet Ainé, Parallèle 45 2019, Côtes du Rhône

16,45 $
Photo courtoisie
16,45 $

France 14 %

2,8 g/L - Biologique | ★★ 1/2 | $ 1/2

Code SAQ : 332304

Un rouge qui se passe presque de présentation tant il fait partie de l’imaginaire collectif au Québec. La preuve aussi qu’il faut revisiter ses classiques. Passé en production bio, cet assemblage de grenache, syrah et mourvèdre a tout pour plaire. Un nez charmeur de fruits noirs, d’eucalyptus, de fumée et de poivre. La bouche se montre ample et généreuse avec des tanins fins. C’est long et savoureux. Excellent rapport qualité/prix/plaisir. 

Terre Nere, Rosso 2019, Etna

29,35 $
Photo courtoisie
29,35 $

Italie 14 %

2 g/L - Biologique | ★★★★ | $$$

Code SAQ : 12711176

Que c’est bon ! Du nerello mascalese et un peu de nerello capuccio, deux cépages siciliens typiques, qui poussent sur les pentes volcaniques de l’Etna, le tout mené en bio. Une couleur vermillon pâle et lumineuse. Un nez hyper parfumé évoquant la cerise, la framboise, le pot-pourri et les épices douces. Matière concentrée s’articulant autour de tanins élégants et une acidité tonique donnant ainsi au vin un côté aérien très agréable. Longue finale salivante. Dépêchez-vous, il n’en reste pas beaucoup !  

Chateau Ste-Michelle, Syrah 2018, Columbia Valley

20,05 $
Photo courtoisie
20,05 $

États-Unis 13,5 %

3,6 g/L | ★★★ | $$

Code SAQ : 10960890

Washington, cet immense État de l’Ouest américain, continue de produire des vins dont la qualité ne cesse de surprendre. Sans parler des prix pratiqués : à qualité égale, il faut souvent débourser près du double, voire le triple pour un vin californien. Pour vous en convaincre, mettez la main sur cette syrah gourmande, aux arômes de vanille, de fruits noirs et de garrigue. Sexy, elle offre une texture de bonne densité, riche sans jamais pécher par la lourdeur. L’ensemble demeure frais, digeste et de longueur appréciable. Sachez enfin que le 2008 se vendait... 19,05 $ 

Volpaia, Chianti-Classico 2018

29,15 $
Photo courtoisie
29,15 $

Italie 13 %

2,5 g/L - Biologique | ★★★★ | $$$

Code SAQ : 10858262

C’est sans doute le chianti le plus intéressant à moins de 30 $ à la SAQ. On est subjugué par la franchise et la pureté des parfums : cerise, violette, santal, cuir, touche de torréfaction. Une matière nourrie, ample tout en restant ciselée par une acidité fine. C’est soyeux, énergique avec un fruité éminemment charmeur. Finale soutenue et sapide. Franchement impressionnant ! 

I Stefanini, Il Selese 2020, Soave

15,25 $
Photo courtoisie
15,25 $

Italie 12,5 %

3,9 g/L | ★★★ | $ 1/2

Code SAQ : 13841431

Un gros coup de cœur l’an dernier pour ce joli soave fait entièrement de garganega. L’étiquette du 2020 s’est refait une beauté et le vin à l’intérieur de la bouteille est toujours aussi impressionnant pour 15 $ et des poussières. Les 20 hectares du domaine comprennent plusieurs parcelles de vignes poussant sur des sols volcaniques, ce qui apporte une énergie peu commune aux tonalités d’agrumes, de pêche et d’herbe. C’est vif, frais, ample et bien sec. Que du bonheur, comme dirait ma collègue Nadia Fournier !