/investigations/polices
Navigation

Nouvelle enquête sur la mairesse de Brownsburg-Chatham

Catherine Trickey
Photo courtoisie Brownsburg-Chatham Catherine Trickey, mairesse de la Ville de Brownsburg-Chatham.

Coup d'oeil sur cet article

Après celle de la Sûreté du Québec, la mairesse de Brownsburg-Chatham fait maintenant l’objet d’une enquête de la Commission municipale du Québec (CMQ), a appris notre Bureau d’enquête.

• À lire aussi: Brownsburg-Chatham: extrait audio gênant pour la mairesse

• À lire aussi: Une mairesse arrêtée pour avoir voulu faire «casser les jambes» d’un adversaire politique

• À lire aussi: Visée par une enquête de la SQ : la mairesse Catherine Trickey se retire de ses fonctions

Suite à nos reportages des derniers jours, la CMQ a en effet décidé de se pencher sur les différentes allégations impliquant Catherine Trickey, nous a confirmé sa porte-parole Isabelle Rivoal.

L’Unité permanente anticorruption pourrait aussi s’impliquer. « Nous avons été avisés par la Sûreté du Québec (SQ) de ce dossier qui pourrait concerner des actes de corruption. Pour l’instant, le dossier demeure du côté de la SQ avec qui nous avons établi un processus de discussion pour déterminer de la meilleure orientation possible à donner au dossier », a indiqué le porte-parole Mathieu Galarneau.

« Casser les jambes »

Cette semaine, notre Bureau d’enquête a révélé que la mairesse Trickey faisait l’objet d’une enquête de la SQ parce qu’elle aurait tenté de faire « casser les jambes » d’un adversaire politique.

Nous avons aussi publié un enregistrement datant de 2019 dans lequel Mme Trickey révèle des informations confidentielles concernant un appel d’offres, trois mois avant que celui-ci ne soit officiellement lancé par la Municipalité.

Mercredi, la Municipalité de Brownsburg-Chatham a annoncé que la mairesse quittait temporairement ses fonctions, le temps que l’enquête de la SQ soit complétée.

La crise qui secoue cette petite municipalité des Laurentides a eu des échos jusqu’à Québec, hier.

« Les citoyens doivent pouvoir compter sur des élus municipaux qui montrent l’exemple et qui font preuve de civilité, de respect, de dignité et d’honneur. [...] Maintenant, toute forme de violence est inacceptable », a commenté la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest.

Catherine Trickey a été arrêtée la semaine dernière par la SQ. Elle ne fait l’objet d’aucune accusation à ce stade.