/news/politics
Navigation

[PHOTOS] Manifestation contre le 3e lien

Près de 400 personnes ont marché dans Limoilou pour s’opposer au tunnel Québec-Lévis

Coup d'oeil sur cet article

Quelques centaines de personnes ont marché dans les rues de Limoilou, à Québec, pour s’opposer au projet du tunnel Québec-Lévis, qu’elles considèrent comme une «déclaration de guerre au centre-ville».

• À lire aussi: Ils déclarent la guerre au tunnel

• À lire aussi: 3e lien: Québec n’est pas une petite ville

Environ 300 à 400 manifestants s’étaient agglutinés sur le parvis de l’Église Saint-Roch, samedi après-midi, avant d’entamer une courte marche dans les rues du quartier.

Quelques centaines de personnes se sont rassemblées, samedi après-midi, sur le parvis de l'Église Saint-Roch pour s'opposer au projet du Tunnel Québec-Lévis.
Photo Jérémy Bernier
Quelques centaines de personnes se sont rassemblées, samedi après-midi, sur le parvis de l'Église Saint-Roch pour s'opposer au projet du Tunnel Québec-Lévis.

Ils dénoncent la dégradation de la qualité de l’air, les conséquences environnementales, l’étalement urbain et l’augmentation des automobiles sur les routes qui résulteraient de ce projet s'il finissait par voir le jour.

Quelques centaines de personnes se sont rassemblées, samedi après-midi, sur le parvis de l'Église Saint-Roch pour s'opposer au projet du Tunnel Québec-Lévis. Catherine Dorion (en vert), députée de Taschereau, était du lot.
Photo Jérémy Bernier
Quelques centaines de personnes se sont rassemblées, samedi après-midi, sur le parvis de l'Église Saint-Roch pour s'opposer au projet du Tunnel Québec-Lévis. Catherine Dorion (en vert), députée de Taschereau, était du lot.

«Le troisième lien va vraiment détruire notre milieu de vie. On trouve ça épouvantable, ce projet est non seulement un gaspillage d’argent, mais va aussi empirer la qualité de vie du centre-ville», a fait savoir Jackie Smith, cheffe de Transition Québec, qui a organisé la marche. 

La cheffe de Transition Québec, Jackie Smith, a organisé cette manifestation contre le 3e lien dans Limoilou.
Photo Jérémy Bernier
La cheffe de Transition Québec, Jackie Smith, a organisé cette manifestation contre le 3e lien dans Limoilou.

Alexandra Tremblay, candidate de Transition Québec dans Saint-Roch-Saint-Sauveur, a indiqué qu'un tel projet ne devait pas voir le jour à Québec.
Photo Jérémy Bernier
Alexandra Tremblay, candidate de Transition Québec dans Saint-Roch-Saint-Sauveur, a indiqué qu'un tel projet ne devait pas voir le jour à Québec.

La liberté de choisir

«Notre quartier on veut l’arpenter à pied, en sécurité, mais encore une fois les autos ont toute la place. On nous dit qu’avoir un char c’est la liberté, mais force est de constater qu’on n’a pas la liberté de ne pas avoir de char», a lancé de son côté Alexandra Tremblay, candidate de Transition Québec dans Saint-Roch–Saint-Sauveur.

Quelques centaines de personnes se sont rassemblées, samedi après-midi, sur le parvis de l'Église Saint-Roch pour s'opposer au projet du Tunnel Québec-Lévis.
Photo Jérémy Bernier
Quelques centaines de personnes se sont rassemblées, samedi après-midi, sur le parvis de l'Église Saint-Roch pour s'opposer au projet du Tunnel Québec-Lévis.

En plus des membres de Transition Québec, quelques personnalités publiques et regroupements étaient sur place pour démontrer leur soutien au parti municipal, dont Catherine Dorion, députée solidaire de Taschereau, et l’ancien candidat du NPD, Simon-Pierre Beaudet.  

Quelques centaines de personnes se sont rassemblées, samedi après-midi, sur le parvis de l'Église Saint-Roch pour s'opposer au projet du Tunnel Québec-Lévis.
Photo Jérémy Bernier
Quelques centaines de personnes se sont rassemblées, samedi après-midi, sur le parvis de l'Église Saint-Roch pour s'opposer au projet du Tunnel Québec-Lévis.

La Coalition étudiante pour un virage environnemental et social (CEVES), qui regroupe des étudiants de tous les paliers d’éducation militant pour l’environnement, était aussi de la partie. 

«On est là pour que le gouvernement abandonne ce projet. On trouve ça excessivement irrespectueux de la planète et des citoyens, ça fait pitié», a fait savoir Gabrielle Paquette, membre du regroupement.

Quelques centaines de personnes se sont rassemblées, samedi après-midi, sur le parvis de l'Église Saint-Roch pour s'opposer au projet du Tunnel Québec-Lévis.
Photo Jérémy Bernier
Quelques centaines de personnes se sont rassemblées, samedi après-midi, sur le parvis de l'Église Saint-Roch pour s'opposer au projet du Tunnel Québec-Lévis.

«Absurde»

La cheffe de Transition Québec souhaiterait que les 10 G$ nécessaires à la construction du 3e lien soient injectés dans d’autres projets plus utiles.

L'ancien candidat du NPD, Simon-Pierre Beaudet, s'est vivement opposé au projet
Photo Jérémy Bernier
L'ancien candidat du NPD, Simon-Pierre Beaudet, s'est vivement opposé au projet

«Il y a 10 000 personnes qui voyagent régulièrement entre l’est de Lévis et l’est de Québec. Ce serait mieux de bonifier l’offre de transport en commun que de gaspiller cet argent pour construire un tunnel dont on n’a pas besoin», affirme Mme Smith. 

«Il y a une certaine exaspération dans la population. Avec 10 G$, on pourrait acheter à chaque personne qui circule régulièrement entre Québec et Lévis deux triplex dans Limoilou. C’est absurde», poursuit-elle.

À VOIR AUSSI: