/news/currentevents
Navigation

Mort de deux parachutistes à Gatineau: un accident similaire a déjà frappé GO Skydive

Coup d'oeil sur cet article

Un accident similaire à celui survenu samedi après-midi à Gatineau, en Outaouais, qui a coûté la vie à deux parachutistes, a déjà frappé l’entreprise GO Skydive il y a quelques années.

• À lire aussi: Deux parachutistes perdent la vie à Gatineau

Le 8 juillet 2015, une instructrice expérimentée de GO Skydive et son client s’étaient écrasés au sol, car leurs parachutes auraient mal fonctionné. Le tandem s’était alors mis à tourbillonner dans les airs avant de frapper la terre ferme. La jeune femme avait subi des fractures aux jambes et son partenaire du moment s’était retrouvé entre la vie et la mort.

Bien que la cause de l’accident n’ait jamais été officiellement établie, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) avait écrit dans un rapport publié en mars 2016 que le parachute principal de l’instructrice et celui de réserve avaient bel et bien été déployés, mais qu’ils avaient tour à tour failli à la tâche.

Tourbillons

Or, le mystère demeure toujours quant aux circonstances exactes qui ont entraîné la mort des deux parachutistes samedi en début d’après-midi à Gatineau, mais des bris d’équipement pourraient être à la source de cette tragédie.

«J’ai vu les dernières secondes alors qu’ils tombaient. On dirait que le parachute ne s’est pas ouvert au complet. Ils faisaient des tourbillons. Ensuite, ils descendaient plus vite et on dirait qu’ils se sont séparés l’un de l’autre», a raconté Serge, un témoin de la scène qui roulait sur l’autoroute 50 au moment de l’accident.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) n’a rien dit de plus dimanche, outre que l’analyse de la scène était terminée et que l’équipe des relations publiques devrait divulguer plus de renseignements sur cette tragédie après avoir parlé aux responsables de l’enquête.

Rappelons que les deux victimes ont été retrouvées dans une zone agricole au nord de l’aéroport de Gatineau. Leur décès a été constaté sur les lieux.

Selon son site Facebook, Go Skydive a rouvert ses portes le 19 mai dernier. L’Agence QMI a tenté de communiquer avec les propriétaires et employés de l’entreprise, sans succès.