/news/education
Navigation

Finissants: pas de bal, mais des cérémonies

Coup d'oeil sur cet article

Les centres de services scolaires et les directions d'établissements d’enseignement du secteur privé de la Mauricie planchent sur des scénarios pour créer des cérémonies originales et sécuritaires pour les élèves de Secondaire 5, qui attendent un bal avec impatience.

• À lire aussi: Les finissants devront renoncer à leur bal encore une fois cette année

Pour une deuxième année consécutive, le bal dansant traditionnel n'est pas autorisé par la Santé publique du Québec. Par contre, des activités pour souligner la fin des études secondaires pourront être organisées, à condition de respecter les règles strictes.

  • Écoutez l'entrevue avec Rosalie Lamoureux, une finissante du secondaire au micro de Richard Martineau sur QUB radio:

Les cérémonies de remise de diplômes intérieures ou extérieures sont autorisées. Toutefois, elles doivent se tenir pendant les heures de classe et en présence des élèves d'une même bulle-classe. Si les jeunes proviennent de bulles-classes différentes, la distance de deux mètres doit être préservée.

L'an dernier, des écoles de la région avaient organisé des haies d'honneur dans les corridors, des tapis rouge à l'extérieur et des remises de diplômes à distance. Aujourd'hui, depuis que la décision est tombée, les directions font des pieds et des mains pour créer de belles surprises aux finissants.

«De mon côté, je vois ça comme une forme hybride entre le tout inclus versus ne rien avoir. L'an dernier, on avait un tapis rouge à l'entrée de l'école, une haie d'honneur dans les corridors et un cocktail de célébration. [...] je veux préserver la surprise aux élèves, mais je peux vous dire que cette année, il va y avoir une cérémonie traditionnelle à la chapelle de l'école et qu'on va offrir une célébration à la hauteur des aspirations des élèves», a affirmé mardi à TVA Nouvelles le directeur général du Séminaire Saint-Joseph, Dany Dallaire.

«Ils n'ont pas eu le voyage à New York, ni la fameuse cabane à sucre des finissants, aucune comédie musicale et encore moins le Secondaire en spectacle. Les jeunes n'ont pas eu une année normale et c'est vraiment le dernier point sur lequel ils s'accrochent. Donc nous, à l'école, c'est super important d'avoir un événement dans lequel les jeunes vont pouvoir se mettre beaux, alors que les habits et les robes sont déjà achetés. On va leur permettre d'avoir un moment pour célébrer ce rite de passage tant attendu», a expliqué la responsable à la vie étudiante de l'Institut secondaire Keranna, Marie-Pierre Pruneau.

Ces événements pourraient être retransmis en direct sur le web pour les parents qui souhaiteraient y assister.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.