/news/society
Navigation

Parcs nationaux de la SÉPAQ: après un arrêt des ventes, les cartes à rabais se sont envolées

VOY-ENDROITS-REVE
Photo courtoisie SÉPAQ

Coup d'oeil sur cet article

Ce matin, la Sépaq a interrompu momentanément la vente à rabais de sa carte annuelle Bonjour Québec, après avoir reçu le signalement, par un fournisseur, de ce qui ressemblait au départ à des tentatives de fraudes sur des cartes de crédit. Ce qui n’a pas empêché tous les passeports de s’envoler.

• À lire aussi: Plan de déconfinement: les rabais vacances renouvelés pour l’été

Il ne restait que 37 500 des 140 000 exemplaires de la carte annuelle Bonjour Québec à écouler lorsque la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) a mis un terme à la vente, peu avant 11h. 

«Un de nos fournisseurs privés a constaté que des gens cherchaient à s’approprier plus de cartes que permis», a rectifié en après-midi le porte-parole, Simon Boivin, qui avait d'abord laissé entendre que la Sépaq avait été alertée par une institution financière.

Mardi, plusieurs détenteurs de cartes de crédit Mastercard Desjardins ont éprouvé des problèmes à conclure leurs transactions en ligne. Les deux organisations assurent qu’il n’y a aucun lien entre les deux événements. 

Desjardins affirme qu’il s’agissait d’une «problématique technique» liée à cette carte de crédit. Des correctifs auraient été apportés durant la journée, et «les détenteurs peuvent de nouveau conclure leurs transactions». 

«Ce n’était pas un cas de fraude», assure au Journal la porte-parole de la coopérative, Valérie Lamarre. «Ce problème ne touchait pas seulement les transactions effectuées sur le site de la Sépaq», poursuit-elle, sans pouvoir fournir le nombre de détenteurs touchés. 

Lorsque la vente a été arrêtée, plus de 90 000 personnes étaient dans la file d’attente, pour seulement 37 500 cartes à rabais encore disponibles.  

  • Écoutez l'entrevue avec Simon Boivin, porte-parole de la Société de la SÉPAQ sur QUB radio:    

Engouement

La situation est d’autant plus frustrante que tout allait très bien, mieux qu’en 2020. «Il y a eu des commentaires l’année dernière parce que notre site avait connu des ralentissements lors de la vente. Mais cette année, nous nous étions donné les moyens de répondre à la demande. Tout allait rondement», a affirmé M. Boivin.

La vente a repris après 15h30 pour se terminer à 16h45, toutes les cartes ayant été vendues.

La Sépaq offrait pour une deuxième année des laissez-passer à 50% de rabais, soit 40,63$. Cette carte permet, notamment, d’entrer dans les 23 parcs nationaux de la Sépaq durant un an. 

Une subvention de 5 millions$ du ministère du Tourisme a rendu cette initiative possible. 

Populaires

Les parcs nationaux de la Sépaq ont connu une fréquentation record de 4,8 millions de jours-visites du 1er avril au 30 septembre 2020, soit 589 000 jours-visites de plus qu'à la même période en 2019. 

Selon la Sépaq, les cartes de l’édition Bonjour Québec ont été à l’origine de près de 1 million de jours-visites. 

L’an dernier, cette offre avait fait des mécontents chez les clients qui s’étaient procuré les cartes au plein tarif. 

Simon Boivin rappelle toutefois que l’acheteur a 12 mois pour activer sa carte. Une personne qui aurait acheté une carte à prix régulier en mai, par exemple, aurait pu acheter une carte à rabais aujourd’hui, la faire activer le 1er juin 2022 et s’en servir jusqu’au 31 mai 2023. 

Bien que la carte Parcs nationaux édition Bonjour Québec soit écoulée, le passeport annuel demeure disponible au tarif régulier de 81,25$.

À VOIR AUSSI: