/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: près d’un an d’espérance de vie perdu au Québec

Coup d'oeil sur cet article

Les milliers de décès causés par la COVID-19 ont retranché près d’un an d’espérance de vie aux Québécois en 2020, a révélé Statistique Canada mardi.

Avec plus de 8000 décès liés au virus, l’espérance de vie a chuté 0,84 an chez les femmes et 0,80 an chez les hommes, évalue l’organisation fédérale.

De son côté, l'Institut de la statistique du Québec avait indiqué dans ses estimations provisoires que l'espérance de la province avait baissé de 0,7 an chez les femmes et de 0,4 an chez les hommes en 2020.

Plus largement, le SRAS-CoV-2 a causé environ 15 600 décès au Canada en 2020, principalement chez les personnes plus âgées. Ce faisant, l’espérance de vie au pays est passé de 82,1 ans en 2019 à 81,69 ans en 2020, soit un déclin de 0,41 an. L’espérance de vie est dorénavant égale au seuil enregistré en 2013.

En comparaison, la crise des opioïdes avait représenté un déclin de 0,07 an de l'espérance de vie au Canada en 2017.

Au Manitoba, en Ontario et en Alberta, les décès attribués à la COVID-19 ont contribué à une réduction de l'espérance de vie de 0,60 an, 0,34 an et 0,32 an, respectivement, selon Statistique Canada.

La réduction de l'espérance de vie au Canada serait inférieure à celle observée dans plusieurs autres pays comme les États-Unis, l'Italie, l'Espagne, la France, la Suisse, la Suède, les Pays-Bas ou l'Autriche, mais supérieure à celle observée en Allemagne, au Danemark, en Finlande, en Australie et en Nouvelle-Zélande, selon les résultats d'autres études.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres