/entertainment/feq
Navigation

Festival d'été de Québec 2021: un FEQ à l’intérieur avec des artistes d’ici

Vingt-deux concerts seront présentés, du 8 au 18 juillet, au Manège militaire

La salle multifonctionnelle du Manège militaire
Photo d'archives La salle multifonctionnelle du Manège militaire

Coup d'oeil sur cet article

Toujours privé de vedettes internationales en raison de la fermeture des frontières et des mesures sanitaires, le Festival d’été de Québec sera néanmoins de retour en juillet, un an après l’annulation de l’édition 2020, dans une formule plus modeste dans laquelle 22 artistes québécois chanteront sur une scène intérieure aménagée au Manège militaire.

Cœur de pirate, 2 Frères, Marie-Mai et Loud seront quelques-unes des têtes d’affiche (voir plus bas) de ce FEQ pas comme les autres, à plus d’un niveau.

En plus de son affiche 100 % québécoise, aucun spectacle ne sera présenté sur une scène extérieure.

Même les vastes plaines d’Abraham resteront désertes pour un deuxième été consécutif.

Pourquoi ? « Quand nous avons pris la décision de se commettre sur un événement au départ, ce n’était pas permis dehors », explique la directrice générale, Anne Hudon.

Le directeur de la programmation du Festival d'été de Québec, Louis Bellavance
Photo d'archives
Le directeur de la programmation du Festival d'été de Québec, Louis Bellavance

Les organisateurs voulaient aussi « éviter de créer des situations propices à des rassemblements », ajoute le programmateur, Louis Bellavance.

À la carte

Au rancart aussi, en 2021, le fameux laissez-passer qui permet de tout voir. Avec une capacité d’accueil de 250 personnes, qu’on souhaite rapidement doubler à 500, les concerts seront offerts à la carte, en formule cabaret à 60 $ pour une table de deux places ou 120 $ pour quatre.

Plusieurs concerts affichent déjà complet. Certains d’entre eux seront proposés en ligne.

« C’est la programmation francophone d’artistes d’ici la plus forte qu’on a présentée dans un Festival d’été conventionnel », affirme Louis Bellavance, qui s’est interdit d’aller piger des artistes au Canada anglais en raison de l’incertitude entourant l’ouverture de la frontière avec l’Ontario.  

  • Écoutez la chronique culturelle d’Élise Jetté à QUB radio   

L’humour au FEQ

Il n’a pas non plus tenté de se démarquer des autres festivals québécois de l’été 2021 qui, comme le FEQ, ne misent que sur des artistes québécois.

Il a quand même fait remarquer que des artistes comme Tire le coyote et Loud donnent très peu de concerts cette année.

La présence des humoristes Alexandre Barrette et Mehdi Boussaidan s’inscrit dans une volonté du FEQ d’ajouter de l’humour à sa programmation au cours des prochaines années.

« On trouve que c’est un beau complément. On le teste à petite échelle comme on l’a fait avec le country, le hip-hop, et on va voir la réponse. Mais on ne deviendra jamais ComediHa! et on ne veut pas leur faire compétition. »


♦ En plus des concerts qui auront lieu dans la fenêtre-calendrier habituelle de 11 jours du FEQ, des activités extérieures sont au programme, dont une exposition de photos. Les images seront puisées à même les archives visuelles du festival et seront bonifiées par la technologie de la réalité virtuelle, à la place George-V, du 1er au 25 juillet. L’entrée est gratuite.

♦ Le bon vieux Pigeonnier servira de décor à une place publique éphémère, aussi du 1er au 25 juillet, où la population pourra pique-niquer au son des listes de lecture musicales du FEQ.


LE 53e FESTIVAL D’ÉTÉ

Du 8 au 18 juillet au Manège militaire

8 juillet  

  • 18 h 30 : Ludovick Bourgeois (W)  
  • 21 h 30 : 2Frères (W)    

9 juillet  

  • 18 h 30 : Cœur de Pirate (W)  
  • 21 h 30 : Klô Pelgag    

10 juillet  

  • 18 h 30 : Paul Piché (W)  
  • 21 h 30 : Michel Pagliaro    

11 juillet  

  • 18 h 30 : Steve Hill (W)  
  • 21 h 30 : Matt Lang (W)    

12 juillet  

  • 18 h 30 : Alexandre Barrette  
  • 21 h 30 : Mehdi Boussaidan    

13 juillet  

  • 18 h 30 : Clay and Friends (W)  
  • 21 h 30 : Alaclair Ensemble    

14 juillet  

  • 18 h 30 : Apashe  
  • 21 h 30 : Valaire (W)    

15 juillet  

  • 18 h 30 : Tire le coyote  
  • 21 h 30 : Émile Bilodeau (W)    

16 juillet  

  • 18 h 30 : Jonathan Roy (W)  
  • 21 h 30 : Marie-Mai    

17 juillet  

  • 18 h 30 : White-B (W)  
  • 21 h 30 : Loud    

18 juillet  

  • 18 h 30 : Men I Trust  
  • 21 h 30 : Geoffroy (W)    

(W) indique les concerts offerts en ligne pour 20 $ 

Édition 2022: les vedettes de 2020 dans la mire  

Louis Bellavance croit toujours pouvoir inscrire sur l’affiche du Festival d’été 2022 les noms de plusieurs têtes d’affiche de l’édition annulée de 2020.

Il est déjà acquis que Rage Against The Machine a rendez-vous avec le public des plaines d’Abraham, le 16 juillet 2022.

Il reste maintenant à savoir si les Imagine Dragons, Halsey, Jack Johnson, Alanis Morissette et Rod Stewart seront aussi de la fête.

« La programmation de 2020 était formidable. Si je pouvais la ravoir à 75 %, je serais très content », dit le directeur de la programmation du FEQ.

Tout dépendra des plans de tournée des artistes. Certains ont déjà fait savoir qu’ils ne seront pas disponibles.

« Dans certains cas, précise-t-il, peut-être qu’il faudra changer de scène, de date, de combinaison avec d’autres artistes. Et ceux qu’on ne verra pas en 22, on les verra en 23 parce que moralement, j’ai une entente avec ces artistes pour qu’ils jouent à Québec. »

Remplacer la place George-V

L’autre enjeu qui se pointe pour le FEQ sera le déploiement des scènes extérieures. En 2020, il était prévu que la seconde scène devienne le parc Grande Allée avec des concerts en alternance au parc de la Francophonie et à la place George-V pour une capacité de 25 000 spectateurs.

Or, les travaux de réaménagement de la place George-V, récemment annoncés par le gouvernement fédéral, viennent brouiller les cartes et le FEQ doit trouver une solution temporaire pour 2022.

« Ça nous prend une deuxième scène d’envergure, idéalement un parc Grande Allée comme prévu. Nous avons un plan en haute ville, mais on attend l’accord de plusieurs intervenants pour aller de l’avant », indique la directrice générale, Anne Hudon.