/opinion/columnists
Navigation

Price contre Hellebuyck

Un duel au sommet

Price contre Hellebuyck
Photos d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Quel contraste ! Après une saison difficile, Carey Price a enchaîné avec sa meilleure série en carrière contre les Maple Leafs de Toronto, démontrant l’ampleur de son immense talent. On s’attend à un grand duel de gardiens entre Price et Connor Hellebuyck à compter de ce soir. 

• À lire aussi - Deuxième tour: léger avantage au CH face aux Jets

• À lire aussi - «Il faut tourner la page»

D’abord un retour sur l’affrontement contre les Leafs. Malgré un effort très louable, le gardien torontois Jack Campbell était le talon d’Achille de sa formation. Techniquement, il n’était pas au niveau de son vis-à-vis, notamment dans le contrôle des rebonds.  

Il a aussi flanché mentalement sur le but de Brendan Gallagher dans le septième match, le pire but de sa carrière, selon ses propres dires. Malgré la défaite, il présente un excellent dossier de 3-4, 0,934, 1,81. 

Des statistiques enviables, mais il faut savoir que Campbell a été le gardien le moins menacé au premier tour de la LNH, comme l’illustre son taux d’efficacité anticipé de 0,917 (excluant les tirs anodins), selon les données de l’entreprise Clear Sight Analytics (CSA). Ça signifie aussi que l’attaque du Canadien a été la moins dangereuse parmi les 16 équipes en séries. Un aspect à améliorer. 

En comparaison, le taux d’efficacité anticipé de Price a été de 0,882. Il a donc fait face au deuxième plus haut coefficient de difficulté derrière Marc-André Fleury (0,866). 

Le défi du Canadien  

Fleury et Price ne l’ont pas eu facile et malgré tout, ils ont été les deux meilleurs gardiens de la première ronde en dépassant leur taux d’efficacité anticipé (TEA) par 5 % et 4 % respectivement, soit à 0,916 et 0,922 chez CSA ou à 0,931 et 0,932 dans les taux officiels de la LNH. 

Campbell a surpassé son TEA par 0,9 %, bon pour le 12e rang à 0,926 chez CSA et à 0,934comme taux officiel LNH.  

L’attaque du CH devra être drôlement plus menaçante pour parvenir à déjouer Hellebuyck, titulaire du trophée Vézina. 

Le portier des Jets a stoppé 2,7 % plus de tirs que la normale au premier tour (sixième à ce chapitre) et tout comme Campbell, il a reçu une excellente protection contre les Oilers d’Edmonton puisque son taux d’efficacité anticipé était de 0,914. Il a terminé la série avec un taux d’efficacité CSA de 0,941, ce qui le place au sixième échelon. Bref ce ne sera pas facile de s’approcher de Hellebuyck et encore moins de le déjouer. 

Autrement dit, Hellebuyck a « sauvé » 3,63 buts en quatre matchs et Price, 8,22 en sept parties, selon les normes de CSA. 

Dans le cas de Campbell, c’est 1,57. Andrei Vasilevskiy (7,48 buts) et Fleury (7,19) suivent Price aux deuxième et troisième échelons. 

Dominant sur les échappées 

Price a continué d’exceller sur les échappées. Après en avoir stoppé 12 sur 13 en saison, il a été parfait en cinq percées torontoises. 

De plus, il n’a accordé qu’un seul but sur 13 rebonds. Il fut plus vulnérable contre les jeux brisés, allouant six buts en 18 occasions, soit un but de plus que la normale. 

Notez que les tirs déviés par ses propres défenseurs comptent pour des jeux brisés selon la structure de CSA. 

De son côté, Hellebuyck a été plus vulnérable contre les rebonds, allouant trois buts, en six occasions. Un aspect à exploiter pour le CH et pour l’expert en la matière, Corey Perry. 

Preuve de leur talent, Price et Hellebuyck ont été parmi les meilleurs lors de situations très dangereuses, soit celles avec probabilité de but de 20 % et plus. Price occupe la quatrième position (13 buts en 52 occasions pour 0,750, soit 6,3 % de mieux que sa normale de 0,687) et Hellebuyck la septième (6 buts en 25 occasions pour 0,760, soit 4 % de mieux que sa normale de 0,720).


LÉGENDE 

Norme : Normale de buts alloués sur ce type de situation selon le nombre de tirs | Buts : Buts alloués en cette situation | DIF : Différence entre le nombre de buts accordés et la normale anticipée | Note : Les tirs déviés accidentellement par son propre défenseur comptent dans les jeux brisés | Source : Clear Sight Analytics