/news/currentevents
Navigation

Académie Saint-Louis: des photos de leurs dessous prises à leur insu et partagées

Coup d'oeil sur cet article

Des élèves d’une école secondaire de Québec ont été victimes d'un adolescent qui les a prises en photo à leur insu. 

La mère d'une des victimes de 15 ans est en colère. Sa fille, étudiante à l'Académie Saint-Louis, a été prise en photo à son insu, sous sa jupe, par un autre élève de sa classe. Des images et des vidéos explicites qui ont fini par être partagées par messages.

«Le jeune homme a transmis les informations à deux autres élèves dans une école de Lévis. C'est comme ça que les jeunes ont contacté ma fille par texto», a-t-elle expliqué jeudi, en entrevue à TVA Nouvelles.

Au moins deux autres jeunes filles de cette classe auraient été victimes du même stratagème.

«Ce ne sont pas des sextos qui ont été envoyés. Ça a été pris à leur insu, c'est ce qui est encore plus choquant», a ajouté la mère, qui a demandé à conserver l'anonymat.

«Les informations nous laissent croire que ça ne s'est pas propagé sur les réseaux sociaux. C'est quelque chose qu'on ne prend pas à la légère, on fait de la sensibilisation et de la prévention», a expliqué pour sa part la directrice de l'école secondaire de l'Académie Saint-Louis, Ann Webber.

Selon les informations de TVA Nouvelles, l'adolescent fautif a été suspendu pour deux jours avant de réintégrer sa classe.

«Pour l'instant, aucune plainte n'a été déposée», a-t-elle souligné.

Si l'école ne passe pas à l'action, la mère, elle, n'écarte pas de porter plainte auprès de la police. Sa dénonciation se veut d'abord et avant tout un message de sensibilisation auprès des jeunes.

Pour elle, il ne fait aucun doute que «la portée de tels gestes peut avoir de lourdes conséquences psychologiques». Les victimes ont été rencontrées par une travailleuse sociale de l'institution privée.