/news/currentevents
Navigation

Accident de parachute: l’identité de la seconde victime révélée

Yousef Afaneh
Photo Facebook Yousef Afaneh

Coup d'oeil sur cet article

Un jeune ingénieur d’Ottawa a été identifié comme étant la seconde victime de l’accident de parachute survenu samedi à Gatineau qui a aussi coûté la vie à son instructeur lors d’un saut en tandem.

• À lire aussi: Accident mortel de parachute: l’identité de l’une des victimes connue

• À lire aussi: Morts lors d’un saut en tandem: le parachute de secours se serait mal déployé

Yousef Afaneh, 28 ans, avait obtenu son diplôme d’ingénieur en énergies renouvelables et durables de l’Université Carleton en 2017. Il était programmeur-analyste depuis près de trois ans pour la Commission de la fonction publique du Canada.

«Yousef a toujours eu beaucoup d’ambition et une forte volonté de vivre à fond. Son décès se veut une perte importante et douloureuse», a raconté Mohamad Bayaa, un de ses collègues et amis proches, à l’Agence QMI.

Une campagne de sociofinancement a été lancée en son nom afin d’amasser des fonds pour deux projets d’aide humanitaire, soit le creusage d’un puits dans un pays du tiers-monde et le parrainage d’orphelins en Irak et en Jordanie, son pays d’origine.

Au moment d’écrire ces lignes, près de 50 000 $ avaient déjà été amassés pour ces projets sur la plateforme Go Fund Me.

Plongeon mortel

Yousef Afaneh et son instructeur, Greg Hay, 31 ans, un résident de Thunder Bay en Ontario, ont péri samedi en début d’après-midi lors d’un saut en tandem avec la compagnie GO Skydive.

Selon les faits connus relayés par l'entreprise à l’Agence QMI, la voilure principale a été libérée du sac-harnais, le système de réserve a été activé, mais la voilure du parachute de réserve est restée prise à l’intérieur de son sac de déploiement, provoquant ainsi le plongeon mortel.

Les deux hommes ont perdu la vie sur les lieux de l’impact, soit dans une zone agricole au nord de l’aéroport de Gatineau.

Des enquêtes policières, du Bureau du coroner du Québec et de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) sont en cours pour tenter de déterminer les causes et circonstances exactes entourant cette tragédie.

Rappelons qu’un accident similaire était survenu le 8 juillet 2015 chez GO Skydive, alors qu’une instructrice et son client s’étaient aussi écrasés au sol, évitant la mort, mais subissant tout de même de graves blessures.